Régions

Bordeaux Redevco retient Valode et Pistre pour l’îlot Sainte-Catherine

Mots clés : Architecte - Architecture - Energie renouvelable

La société néerlandaise Redevco (groupe Cofra) vient de retenir le cabinet Valode et Pistre pour le projet de transformation de l’îlot Sainte-Catherine, qui abrite jusqu’à son transfert le siège du groupe Sud-Ouest. Redevco avait racheté en septembre 2007 les bâtiments du siège du groupe Sud-Ouest, au cœur de Bordeaux, en mitoyenneté de la rue Sainte-Catherine, principale artère commerciale du centre-ville. La maîtrise d’œuvre avait été confiée dans un premier temps à Françoise-Hélène Jourda, associée à l’architecte bordelais Bernard Lacrouts, pour en faire un écoquartier. Après avoir modifié son projet et à l’issue d’un concours auquel ont participé quatre architectes français et trois architectes internationaux – Arte Charpentier, Reichen & Robert, Valode et Pistre, DGLA, Chapman & Taylor (Royaume-Uni), L35 (Espagne) et Art & Built (Belgique) –, Redevco a retenu la proposition du cabinet Valode et Pistre, à qui l’on doit déjà à Bordeaux la réhabilitation des entrepôts Lainé (siège du CAPC, Arc-en-Rêve).

Plus qu’un simple projet immobilier, c’est aussi un projet urbain, qui permettra l’aménagement d’une nouvelle place en cœur de l’îlot et d’une rue parallèle à la rue Sainte-Catherine, grâce au déplacement du magasin C & A (propriété du groupe Redevco) dont une partie du bâtiment ainsi dégagé sera détruite pour réaliser ces aménagements. Les architectes évoquent une « greffe urbaine », qui s’articule autour d’une nouvelle place, reliée aux rues de la Porte Dijeaux et Sainte-Catherine par de nouvelles rues. La place sera bordée d’arcades et les façades ordonnées pour donner un caractère unitaire à l’ensemble. Un bâtiment « totem » sur le côté sud de la place, avec sa façade de métal teinté bronze doré, en constituera le point de mire.

Commerces et logements associés par strates

A partir d’une trame unique de 8 m x 8 m, les logements et commerces sont associés de façon à créer des strates, exploitant la pente du terrain : au rez-de-chaussée et au premier étage se trouveront les commerces, aux niveaux supérieurs les logements, couronnés de végétation et de terrasses. La troisième strate, constituée des superstructures des logements, sera couronnée de panneaux solaires et de panneaux de terre cuite qui protègent les façades en constituant une sorte de corniche.

Pour Jean-Christophe Bretxa, directeur général de Redevco France : « En désignant Valode et Pistre comme architecte de ce quartier, j’ai choisi le projet dont la qualité est à la hauteur de Bordeaux et d’un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Par ailleurs, sur le plan commercial, notre projet séduit puisque les plus grandes enseignes de commerce et de nombreux indépendants ont déjà exprimé leur intérêt. »

A la fois développeur et investisseur du site, Redevco avait signé un accord en septembre 2007 avec le groupe Sud-Ouest portant sur l’acquisition de plusieurs lots d’une superficie totale de plus d’un hectare. Le programme auquel sont toujours associés Domofrance, Nexity et le groupe toulousain Thierry Oldak, comprend 15 000 m2 de commerces et plus de 10 000 m2 de logements dont 30 % de logements sociaux. L’investissement total dépassera les 100 millions d’euros. Le permis de construire devrait être déposé d’ici à fin 2008, pour un démarrage des travaux début 2010 et les premières livraisons en 2012.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X