Régions

Bordeaux Juppé : « S’il faut choisir, j’opte pour le pont »

En petit comité, le maire de Bordeaux a rappelé son attachement à la réalisation du nouveau franchissement de la Garonne au nord de la ville, le pont Bacalan-Bastide.

Malgré les réserves du représentant de l’Unesco, qui irait jusqu’à remettre en cause le classement Unesco en cas de construction du pont, Alain Juppé ira jusqu’au bout. « Je suis scandalisé de la manière dont cela se passe, a-t-il souligné. Nous avons agi en toute bonne foi, le représentant de l’Unesco a vu les plans, les maquettes du futur pont. On cherche actuellement une solution de compromis, mais on ne refera ni les études d’opportunité (options pont ou tunnel), ni les études techniques, mais sans doute celles d’insertion dans le site. Je crois qu’il s’agit des effets collatéraux de ce qui se passe à Dresde, où le projet urbain remet en cause le classement du site de l’Elbe par l’Unesco. Mais nous ne prendrons aucun retard sur le pont Bacalan-Bastide, la pose de la première pierre est prévue d’ici à l’été 2009. S’il faut choisir entre le classement Unesco et le pont, je choisis le pont. On ne peut pas muséifier les 1 800 hectares de la ville sous prétexte qu’ils sont classés. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X