Régions Sud-Ouest

Bordeaux et Toulouse lancent leurs opérations campus

A quelques jours d’intervalle, les deux métropoles du Sud-Ouest viennent de lancer une nouvelle étape dans les opérations liées au plan Campus.

A Toulouse, le conseil d’administration du 14 juin de l’université de Toulouse-II Le Mirail vient d’engager le dialogue compétitif avec quatre groupements d’entreprises pour la troisième opération de reconstruction et réhabilitation complète du site universitaire du Mirail. Les quatre groupements sont conduits par DV Construction, Icade, Meridiam Infrastructure et Vinci. Le dialogue compétitif engagé sur un an porte sur le financement, la conception, la construction et la maintenance des bâtiments concernés sur le campus principal du Mirail. Le lauréat sera désigné en juin 2012. L’investissement prévu par l’Etat est de 175 millions d’euros.

Seize bâtiments

A Bordeaux, le Pres (Pôle de recherche et d’enseignement supérieur) est un peu plus avancé. Contrairement à Toulouse, l’université a opté pour la création d’une Société de réalisation immobilière et d’aménagement (Sria) de l’université de Bordeaux, à capital public, maître d’ouvrage des opérations. La première phase, la plus lourde en travaux, concerne seize bâtiments du secteur sciences et technologies (Bordeaux-I). Trois candidats ont été retenus pour le dialogue compétitif, qui vient lui aussi de s’engager : DV Construction avec Paul Chemetov, Eiffage avec Ragueneau et Roux/Lascau et Vinci avec les bordelais Brochet-Lajus-Pueyo. « Il s’agit d’une opération de conception, réalisation et maintenance sur 90 000 m 2 Shon, explique Daniel Hickel, président de la Sria. Tous les bâtiments font l’objet d’une requalification et douze vont être restructurés, en tenant compte des performances énergétiques et des demandes des utilisateurs. Les candidats remettront leur offre le 16 septembre, qui fera l’objet d’un dialogue compétitif, pour un choix du lauréat en début 2012 ; le contrat doit être signé à la fin du premier trimestre 2012. » Le montant des travaux et des contrats de maintenance devrait avoisiner les 140 millions d’euros, sur les 245 millions alloués au secteur sciences et technologies.
En parallèle, les études progressent également sur les autres secteurs : le Pres vient de retenir le cabinet d’urbanistes bordelais Bouriette et Vaconsin sur le secteur Carreire Saint-Augustin. « Il s’agit d’une mission d’étude d’un an, explique Jérôme Goze, directeur de projet opération campus, sur un secteur de 50 hectares autour du pôle universitaire du CHU, d’autant plus complexe que les maîtres d’ouvrage sont multiples – université, ville, CUB, CHU, conseil régional, hôpital Charles-Perrens. »
Autre secteur à l’étude : le pôle dit TPG (Talence, Pessac, Gradignan) sur 230 hectares. « Nous avons divisé le pôle en trois secteurs, qui feront l’objet d’études séparées, mais avec la volonté de désigner comme mandataire le paysagiste qui traitera l’espace vert central. L’appel à candidatures a été lancé, et les équipes doivent se faire connaître d’ici au 8 juillet. Malgré la frilosité ambiante, nous attendons des équipes nationales, voire internationales », précise Jérôme Goze.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X