Régions

Bessancourt Un écoquartier de 110 ha en projet

Mots clés : Aménagement paysager - Energie renouvelable - Logement social - Rénovation urbaine

L’enquête publique préalable à la DUP se termine le 26 janvier pour la ZAC des Meuniers à Bessancourt (Val-d’Oise). A 25 km de Paris, aux confins des forêts de Montmorency et de l’Isle-Adam, un écoquartier de 110 ha se constitue. L’AFTRP (Agence foncière et technique de la région parisienne) en est l’aménageur. Il pourrait être achevé en plusieurs tranches dans sept ans.

« La ZAC se déploie au sud de la gare, à l’ouest de la voie ferrée, entre la RD191 et la limite avec Taverny », explique Karine Garanchet, directrice de l’urbanisme.

Habitat diversifié. Au total, 20 ha d’habitations, 10 ha d’activités et 80 ha conservés en espaces naturels ou zones agricoles et maraîchères. Des équipements sont prévus : maison de la petite enfance, centre de loisirs, salle polyvalente. En projet aussi : une place centrale, proche de la gare, et un maillage de pistes cyclables et de circulations douces. Au total, 785 logements seront construits dont 20 % de logements sociaux (locatifs et en accession sociale). Caractéristiques : un habitat diversifié (individuel et petit collectif) et un large choix de gabarits et matériaux. « La densification n’est pas ennemie de l’écologie. Et les logements sociaux ne doivent pas se différencier des autres. Le projet répond à la demande sociale, et j’espère que la diversité de l’offre de logements permettra aux jeunes ménages de s’installer à Bessancourt », souligne le maire Jean-Christophe Poulet dont la commune a élaboré un Agenda 21.

L’AFTRP travaille avec un organisme certificateur HQE, Cerqual, pour mettre en musique le projet écologiste. Trois axes structurent le projet. Un, l’éco-quartier respecte l’existant naturel : haies, vergers, jardins familiaux. Il ne heurte pas non plus la mémoire sociale et culturelle des lieux : trame viaire et bâti s’appuient sur le parcellaire actuel. Deux, sa conception économise le foncier. Trois, il mise sur les performances HQE des bâtiments : gestion alternative des eaux pluviales et recours aux énergies renouvelables. Ce modèle urbain compact réduit les distances dans le quartier, donnant son sens au réseau cyclable.

La réalisation va se dérouler en cinq phases jusqu’en 2015. Après l’enquête publique, la maîtrise d’œuvre sera choisie au 2e trimestre 2008. Au 3e trimestre, le dossier de réalisation de la ZAC sera finalisé. Les travaux débuteraient fin 2009. Entre-temps (2008-2010), les acquisitions foncières se poursuivront. Les livraisons sont prévues de 2010 à 2015. Bessancourt comptera alors 9 000 habitants contre 7 621 en 1999.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X