Régions

Bernard Frimat : « Investir 1,2 milliard par an dans les lycées pendant dix ans »

Mots clés : Collectivités locales - Concours d'architecture - Education - Marchés publics

-Le conseil régional privilégiera les marchés en lots séparés. -Il n’y aura plus de marchés passés en METP.

Le 5 mars, Bernard Frimat, vice-président du conseil régional, responsable du programme des lycées, était l’invité d’honneur d’un petit déjeuner débat, animé par Annick Loréal, responsable de la rédaction du « Moniteur » dans la région Nord. Une vingtaine d’acteurs de la filière construction étaient présents, notamment Christian Saudemont, président de la fédération régionale du bâtiment et Guillaume Nicol, président de l’ordre des architectes de la région.

Le budget 1999 du conseil régional comprend une ligne de 1,2 milliard de francs de crédits de paiement pour les opérations des lycées. Comment vont évoluer ces crédits dans les prochaines années ?

BERNARD FRIMAT. Notre ambition est de maintenir les crédits de paiement des lycées à ce niveau sur la durée du mandat, c’est-à-dire de faire un peu plus qu’au cours des cinq années précédentes où en moyenne 1 milliard de francs par an a été dépensé pour les lycées. Mais il faudra maintenir cet effort encore au cours du mandat suivant pour remettre à niveau notre parc de deux cents lycées que l’Etat nous a laissé dans un état désastreux lors de la décentralisation.

Ultérieurement, nous estimons qu’il faudra continuer à investir de l’ordre de 400 à 500 millions de francs par an sur le parc. Mais notre priorité dans l’immédiat est de renforcer la programmation, en faisant appel à des programmistes, pour mieux « lisser » nos opérations, éviter le phénomène de stop and go et créer un rythme régulier de travaux.

Quelle est votre politique en matière de passation des marchés ?

Il n’y aura pas d’autres METP. J’y suis hostile car dans ce système, la région n’a qu’un seul interlocuteur, une entreprise pilote qui le plus souvent pressure ses sous-traitants.

Pour les mêmes raisons, nous avons l’intention d’éviter autant que faire se peut, de recourir à des entreprises générales. Nous privilégierons les lots séparés, car c’est ce qui permet le mieux de soutenir le tissu économique, notamment pour le second oeuvre. Par ailleurs, il est possible que nous ayons à nouveau recours à des maîtres d’ouvrage délégués, ce qui est déjà le cas aujourd’hui pour certaines opérations confiées à des SEM ou à la SCIC.

La région va-t-elle continuer à réhabiliter les lycées « métalliques » ?

Je n’ai pas de religion à ce sujet. Il s’agit de rechercher la meilleure solution entre réhabilitation et reconstruction compte tenu du coût de l’opération et de la qualité du bâtiment existant. Nous jouerons sur toute la panoplie des possibilités. Mais, à coût égal, c’est la reconstruction qui sera privilégiée.

Prévoyez-vous d’autres lycées « HQE » après Calais, Caudry et Somain ?

Nous ne voulons pas créer deux catégories de lycées. Calais a été un prototype, Caudry et Somain sont des expériences. Mais notre objectif est que les thématiques HQE se généralisent sur toutes les opérations.

Déjà nous constatons que les entreprises et les maîtres d’oeuvre ont beaucoup appris grâce à ces premières opérations.

Déjà, certains acquis HQE ont été spontanément intégrés dans d’autres opérations, comme l’a fait l’architecte Jean-François Leblanc pour le lycée Monsigny à Saint-Omer. Nous souhaitons notamment que les entreprises intègrent cette dimension HQE dans la conduite des chantiers, car il est désormais indispensable de travailler durant les périodes scolaires, et par conséquent de faire cohabiter, le mieux possible, professeurs, élèves et intervenants sur les chantiers.

PHOTO

Bernard Frimat , vice président régional, lors du déjeuner-débat, le 5 mars, animé par Annick Loréal, responsable de la rédaction du « Moniteur » dans la région Nord.

Programmation prévisionnelle des concours de conception

Concours déjà lancés :

– Aniche, lycée P.J. Laurent, salle de sports

– Béthune, lycée Blaringhem, externat

– Béthune, CFA du lycée Allende

– Genech, lycée C.-Perriand, salle de sports

– Liévin, lycée H.-Darras, salle de sports

– Le Quesnoy, lycée E.-Thomas, logements

– Somain, lycée Louis-Pasteur

Concours prévus au cours du deuxième trimestre 1999 :

– Bruay, lycée travaux publics J.-Bertin

– Bruay, lycée Carnot

– Cambrai, lycée L.-de- Bettignies

– Cambrai, lycée Louis-Blériot

– Wingles, lycée Bertin-Ledoux

Concours prévus au cours du deuxième semestre 1999

– Anzin, lycée P.J. Fontaine

– Bully-les-Mines, lycée Léo-Lagrange

– Lille, lycée F. Ferrer

– Marcq-en-Baroeul, lycée automobile et transports

– Saint-Omer, lycée Alexandre-Ribot, demi-pension.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X