Actualité Première rencontre européenne des jeunes apprentis, 3 octobre Paris

Bercy « Un parcours européen pour les apprentis »

Mots clés : Apprentissage

Le président de la République vient présenter, ce 3 octobre, ses propositions pour la mobilité des apprentis lors de la 1re rencontre européenne organisée sur ce thème. Qu’en attendez-vous ?

C’est une manière de valoriser les apprentis, l’apprentissage et, au-delà, l’action du CCCA-BTP en matière de mobilité européenne. En effet, nous organisons, avec nos partenaires du réseau RE.FORM.E, 300 à 400 échanges chaque année en Allemagne, Italie, Finlande, Estonie, Espagne, etc. Ces apprentis en CAP, BP ou bac pro partent trois à quatre semaines en entreprise ou en chantier-école. Un quart des 103 CFA ont lancé des projets de mobilité : ils en gèrent les aspects pratiques (langue, objectifs pédagogiques, organisation) et le CCCA-BTP se charge de la gestion d’ensemble en mutualisant les retours d’expériences, les outils d’aide et en développant des partenariats pérennes avec le pays d’accueil.

Qu’en retirent les apprentis ?

Séjours de découverte au départ, ces stages à l’étranger s’inscrivent aujourd’hui dans un parcours de formation balisé. Ils permettent aux apprentis de développer leur autonomie et d’appréhender un environnement différent avec d’autres méthodes et des techniques de travail qui complètent leurs compétences. Dans leur carrière professionnelle, ces jeunes ont plus de facilités que les autres pour trouver un travail. Ils sont aussi plus mobiles et plus réceptifs aux évolutions de leur métier.

Faut-il créer une sorte d’Erasmus de l’apprentissage ?

La mobilité est un axe stratégique d’action des partenaires sociaux du CCCA-BTP. Sans la généraliser, elle doit monter en puissance. Aujourd’hui, le processus est assez lourd à gérer car il s’agit de programmes annuels financés à 60 % par Leonardo (programme européen de formation professionnelle). Alors, c’est certain, la création d’un programme européen pluriannuel et souple comme Erasmus pour l’enseignement supérieur faciliterait le développement de la mobilité et renforcerait l’image de la formation par l’apprentissage.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
* Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du BTP, qui forme le plus gros contingent d’apprentis en France (76 000 jeunes par an). Voir http://www.10000apprentis.eu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X