Régions

BELGIQUE Un centre des sports de glisse de 300 millions d’euros

Mots clés : Sport

Lagon tropical, piste de ski, stade de surf…

Pas moins de 300 millions d’euros. Le prince Charles-Antoine de Ligne et ses partenaires, belges, français et américains envisagent un gros investissement pour réaliser le Centre européen des sports de glisse à Antoing, à 7 km de la frontière entre Tournai et Saint-Amand-les-Eaux… Désireux de valoriser la terre de ses ancêtres, le prince de Ligne apporte dans la corbeille 350 ha de prés, forêts, canaux et étangs, un site naturel privilégié, pour y créer un pôle de développement de tourisme et de loisirs avec des retombées économiques fortes. Le chantier pourrait employer 1 500 personnes, le personnel du futur centre atteindrait un millier d’employés, sans compter les emplois indirects.

La maîtrise d’oeuvre du projet est assurée par un groupement constitué de Technip TPS (Paris), mandataire, et les cabinets O’Zone Architectures (Paris) et l’Espagnol Nombela y Associadois. D’autres intervenants seront adjoints en cours de réalisation, selon les compétences nécessaires.

Le concept s’articule autour de la glisse sur la neige, la glace, l’eau, et la terre. A Antoing, déjà capitale du « Pays blanc », en référence à sa tradition de la taille des pierres calcaires, on trouvera, sur un même site indoor, une piste de ski de 1 200 m (la plus longue d’Europe pour 70 millions d’euros, avec un dénivelé de 90 m), une patinoire, un stade nautique de 250 à 300 m avec vagues pour surfeurs et un parc aquatique avec lagon artificiel à température tropicale. Sur la rivière seront pratiqués le rafting, le kayak ou le canyoning, et sur terre seront créés un parcours d’aventures, des pistes de roller, skate et VTT… Autour de ces équipements, des chalets, des hôtels (1000 chambres au total) pour offrir le choix le plus large dans la durée et la qualité de séjour. « La force du projet, l’élément clé du concept, c’est son intégration dans un environnement naturel, insiste le prince de Ligne.

Au coeur de l’Europe du Nord-Ouest

La mise en valeur du site s’exprimera par la maîtrise des équipements techniques, les choix énergétiques architecturaux et paysagers, par le contrôle, le traitement et le recyclage des rejets dans l’objectif du développement durable. » L’autre atout du Centre européen des sports de glisse, c’est sa localisation, au coeur de l’Europe du Nord-Ouest, avec 60 millions de personnes dans un rayon de 300 km. Antoing est rapidement accessible par la dorsale autoroutière de Belgique. Le gros village du Hainaut dispose d’une gare TGV de triage, ce qui fait rêver ses promoteurs à un arrêt matin et soir pour les visiteurs, à 1 h de Paris. Mais les accès routiers devront être aménagés : le futur CESG table sur 2,5 millions de visiteurs par an, et 35 000 par jour !

Le territoire du Hainaut occidental, côté belge, et la communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut, côté France, souhaitent coopérer à cette réalisation… Ne restent plus qu’à obtenir les autorisations administratives. Ouverture du centre espérée pour 2008.

DESSIN :

Un projet bien intégré dans son site naturel : 350 hectares de prés, forêts, canaux, étangs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X