Régions

Bayonne Des maisons bois en kit en forme de cube

Mots clés : Bois - Maison individuelle

Bayonne, rive droite… La parcelle, cédée par la ville au bailleur social Habitat Sud-Atlantique, se trouve en lisière de zone boisée. Le prix est intéressant – 16,50 euros le mètre carré– mais en contrepartie, le cahier des charges est exigeant. La ville souhaite un programme de maisons individuelles en accession à la propriété, qui protège au maximum le site et soit exemplaire en matière d’intégration.

Un montage en une semaine

La proposition de l’architecte bordelais, Bernard Bühler, fait mouche : le Hameau-de-Plantoun comprendra trente-neuf maisons bois, dont dix-sept sur pilotis et trois de plain-pied équipées pour le handicap. Aux antipodes de l’architecture traditionnelle basque, le projet au look de cubes étonne mais finalement séduit : toutes les maisons sont déjà vendues. Original, le concept répond à deux objectifs : satisfaire les exigences de développement durable de la ville de Bayonne, enrichir le parcours résidentiel local. A 1 950 euros le mètre carré, la « petite maison dans la forêt avec jardin » (douze T3 de 60 m2, dix-sept T4 de 73 m2 et dix T5 de 88 m2), à proximité des écoles, des commerces…, est abordable.

Réalisées par Satob Construction bois (Haute-Garonne), les maisons sont livrées en kit et montées en une semaine, prêtes à accueillir les différents corps d’état qui finalisent ensuite l’intérieur. Pour la « coque », l’architecte a opté pour un pin rétifié des Landes, qui ne nécessitera ni traitement chimique, ni entretien, de manière à maîtriser les charges futures des propriétaires. Dans le « village », la voiture se fera discrète : sous les maisons pour celles sur pilotis, sur des poches de stationnement pour les autres. Autres spécificités : l’optimisation des apports thermiques par l’orientation, la protection des sols par des fondations ultralégères, une alternative au chauffage électrique avec l’installation dans chaque maison d’un conduit permettant l’installation d’un poêle à bois.

L’opération, d’un coût de 6,63 millions d’euros, a été subventionnée par la communauté d’agglomération BAB (126 000 euros), l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (390 000 euros) et la ville de Bayonne pour le terrain. Livraison : printemps 2009.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X