Recherche & développement

Bâtiment et énergie Le Prébat scanne les bonnes pratiques

Mots clés : Energie renouvelable - Innovations - Marché de l'énergie - Marché de lénergie

Tirer profit des expériences validées avant de s’engager dans de gros programmes de recherche. La démarche du Prébat avec l’Ademe et le CSTB a livré son premier rapport.

Le passage dans un avenir proche de la RT 2005 à l’habitat passif suppose le bouleversement des méthodes de conception et de construction. Mais on s’accorde aussi à dire que les expériences sont déjà nombreuses. L’Allemagne pratique Passiv’Haus depuis plus de dix ans, la Suisse voit se développer le label Minergie, les Américains disposent de la méthode Leed (Leadership in Energy and Environmental Design) depuis les années quatre-vingt-dix… Comment exploiter ces savoir-faire et les transposer en méthodes et l’organisation en France ?

Comparaison internationale

À ce titre, la remise récente du rapport du Prébat (programme de recherche et d’expérimentation sur l’énergie dans le bâtiment) « Comparaison internationale bâtiment et énergie »* fournit un ballon d’oxygène à tous les ingénieurs. Il décortique les démarches les plus pratiquées à travers le monde. Il rassemble les contributions de 55 ingénieurs, sociologues et économistes de 12 pays : Allemagne, Pays-Bas, Finlande, Grande-Bretagne, USA, Canada, Japon, Suisse…

Les enjeux sont importants. Le Prébat les présente en introduction en citant deux chiffres : de 1973 à 2003, la performance thermique des bâtiments a progressé de 34 % ; d’ici 2020, le bâtiment doit être « le principal contributeur national aux économies d’énergie avec une baisse pour le secteur de 38 %. » Bref, faire...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 151 du 01/05/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X