Recherche & développement

Basse consommation, bâtiment à énergie positive : où en est-on ?

Mots clés : Démarche environnementale - Développement durable - Efficacité énergétique - Energie renouvelable - Marché de lénergie

Pour les fournisseurs et constructeurs, la priorité en matière d’efficacité énergétique est d’appliquer les recettes connues.

Le chiffre parle de lui-même : le parc immobilier émet 100 millions de tonnes de CO2 par an. Les acteurs du secteur bâtiment parlent d’urgence. D’autant que les dépenses énergétiques des ménages augmentent : 9,5 % dans les sites ruraux et 6 % en urbains.

Pour atteindre le facteur 4 d’ici 2050, beaucoup d’initiatives ont fleuri. Si les efforts de recherche et développement se poursuivent, le groupe immobilier Geoxia ou l’industriel Saint-Gobain se satisfont de technologies existantes pour atteindre les objectifs de performance énergétique du bâtiment.

Le collectif « Isolons la Terre contre le CO2 », membre fondateur de l’association Effinergie, estime qu’entre 15 000 et 20 000 € investis dans l’isolation, le vitrage, la ventilation, la production de chaleur, l’éclairage et l’intégration d’énergies renouvelables d’un logement sont suffisants pour atteindre les prérequis d’une...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 148 du 01/02/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X