Architecture

BARDAGES BOIS

Mots clés : Bardage - Bois - Manifestations culturelles - Métier de la construction - Peinture

En France, pays de maçons, le bois a longtemps souffert d’une image négative, celle d’un matériau pauvre et périssable. Avec la généralisation des systèmes d’isolation par l’extérieur, la recherche de nouveaux matériaux d’enveloppe et la volonté d’employer des matières dites « naturelles », les bardages en bois, jusqu’alors cantonnés à des utilisations traditionnelles, suscitent un regain d’intérêt. Au-delà des initiatives d’une filière bien organisée, les savoir-faire demeurent cependant trop rares et, tant chez les concepteurs que chez les constructeurs, la culture du matériau s’avère insuffisante.

Nombre de réalisations passent difficilement l’épreuve du temps. Des techniques permettent pourtant de pérenniser les qualités de cette ressource abondante, renouvelable et souvent locale : bardages à clins mis en peinture comme aux Etats-Unis ; technique japonaise du bois brûlé ; bardeaux et tavaillons mis en œuvre dans les régions montagneuses, les pays slaves ou, en Scandinavie, bois traités, autoclavés ou imprégnés. Dans ce dernier domaine, plusieurs technologies viennent renouveler les perspectives créatives.

Vous lisez un article de la revue AMC n° 267 du 15/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X