Edito

Balivernes !

La rénovation énergétique des bâtiments est une affaire complexe. Elle associe plusieurs savoir-faire dont celui d’intervenir sur le bâti ancien qui n’est pas des moindres. Et dans cet exercice qui additionne les compétences et bien souvent les surprises, l’économie d’une maîtrise d’œuvre est rarement… une économie.
Pourtant, dans la future loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, le législateur semble vouloir ignorer les quelque 40 000 architectes et bureaux d’études qui constituent les forces vives de la maîtrise d’œuvre en France.
Plutôt que de s’appuyer sur elles, il s’entête à vouloir recréer une assistance technique publique avec les Plateformes territoriales de la rénovation énergétique, bras armé du futur service public de la performance énergétique de l’habitat.
Objectif de cet outil : aider le particulier à établir son projet de rénovation sur les plans technique, réglementaire, financier et fiscal. Mais également, mettre en place un contrôle des travaux.
Cette assistance technique ne dit pas son nom, mais il s’agit bien là de maîtrise d’œuvre publique. Financée par l’impôt si durement acquitté par les Français et, comble de cette histoire, par la maîtrise d’œuvre également. Cette vision repose sur l’idée tenace et fausse que la maîtrise d’œuvre privée est un surcoût. Et que celle qui est publique ne coûte rien. Balivernes !
Elle prive le particulier de compétences précieuses et, alors que la baisse d’activité étrangle les professionnels, tue l’emploi.
Certes, pousser la porte d’un maître d’œuvre reste un acte peu spontané pour la plupart des Français. Mais il ne tient qu’aux politiques d’encourager les architectes et bureaux d’études à développer une offre de rénovation énergétique à coûts maîtrisés à destination du grand public.
La première mesure serait de ne pas les écarter de la loi.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X