Enjeux

Avec WizzYou, les chantiers gagnent en fluidité

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Utilisée par GTM Bâtiment, l’appli facilite l’organisation des opérations lors des rénovations de logements.

La réhabilitation de logements sociaux est souvent anxiogène pour les occupants. En fluidifiant la communication, WizzYou entend les rassurer. « Avec près de 10 000 logements rénovés chaque année, nous cherchions une solution pour améliorer l’information en direction des habitants, offrir davantage de transparence aux maîtres d’ouvrage et renforcer le rôle de notre référent locataires », explique Henry Neuville, président de GTM Bâtiment, filiale de Vinci Construction France spécialisée dans la rénovation de logements. « Nous voulions inventer le chantier communicant en créant une plate-forme qui centralise les informations sur les travaux et optimise les échanges entre les intervenants. Les maîtres d’ouvrage devaient pouvoir accéder aux données qui les intéressent, organisées sous forme de tableaux de bord », poursuit-il.

Traçabilité optimale. L’entreprise s’est donc rapprochée de WizzCad en fin d’année dernière. La start-up développe en effet depuis 2013 des outils de suivi d’exécution pour les chantiers tels que WizzYou. L’appli utilise les plans aux formats dwg, rvt ou ifc4 pour organiser les opérations et prévoir les vérifications, en particulier lors des phases d’opérations préalables à la réception (OPR) et de garantie de parfait achèvement (GPA). Ces informations alimentent une base de données accessible par une plate-forme web créée pour répondre aux besoins de GTM Bâtiment. « Même en l’absence de plan, nous organisons une arborescence à partir des zones à réhabiliter », précise Marc Germain, fondateur de WizzCad.

La plate-forme centralise les données sur les travaux et permet aux intervenants de communiquer.

WizzYou comporte une fonctionnalité d’état des lieux que le conducteur de travaux utilise lors de la rencontre avec chaque occupant de l’immeuble pour établir, sur tablette, la fiche des travaux à réaliser. La nouvelle plate-forme de données permet ensuite à l’équipe chantier de gérer un planning de travaux et la prise de rendez-vous avec les locataires, par SMS comme par e-mail. Le bailleur social et son maître d’œuvre y ont également accès, via des espaces dédiés. Synchronisé avec différents supports (site web, smartphones), l’outil organise et enregistre les interventions, les réclamations, les réponses aux demandes et assure la traçabilité des événements. « GTM n’utilise ainsi qu’une seule base de données pour gérer ses relations avec les occupants et organiser les tâches », souligne Marc Germain.

Phase de test. Une version bêta est en phase de test sur huit chantiers. Certains bailleurs sociaux, comme Paris Habitat, participent à son élaboration en faisant part de leurs besoins. Leurs retours d’expérience sont collectés tous les trois mois.

La prochaine étape consistera à connecter à la plate-forme des synoptiques à destination des occupants lorsque le programme nécessite leur déménagement le temps des travaux. Il ne s’agit pas d’une maquette numérique, mais d’une représentation en 3D de l’immeuble qu’ils vont occuper temporairement. L’objectif est de renseigner les locataires sur les dates du chantier et l’emplacement du logement provisoire. Cette fonctionnalité sera disponible dès la fin septembre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X