Construction numérique CONTEXTE

AUX FONDEMENTS DE LA VILLE INTELLIGENTE : COMMENT INTÉGRER LE NUMÉRIQUE DANS LA VILLE ?

Réseaux de télécommunication et réseaux multiservices pour une ville intelligente

L’usage du numérique dans la gestion des bâtiments et des réseaux répond à des problématiques variées : enjeux environnementaux, implication des citoyens dans la vie publique, optimisation des services. Sa progression dans l’urbanisme actuel est donc primordiale. Quelles initiatives ont déjà été menées dans le monde dans cette direction ?

I – Offrir à tous une connectivité constante

Les villes intelligentes relient tout – bâtiments, lumières et rues – à l’Internet grâce à la puissance du Wi-Fi (voir thématique réseaux urbains). Un des exemples les plus connus est la ville de Songdo en Corée du Sud où des appareils intelligents permettent une connectivité constante.

Songdo n’est pas le seul exemple. Des villes comme New York et Londres sont également en train de mettre en œuvre des partenariats public-privé pour étendre la portée, l’accessibilité et la vitesse du Wi-Fi pour leurs millions de résidents. Par exemple, l’initiative LinkNYC2 de New York remplacera les anciennes cabines téléphoniques par 500 kiosques Wi-Fi gratuits, offrant aux résidents une station de recharge, une interface tactile et la possibilité de téléphoner n’importe où aux États-Unis gratuitement.

La modernisation à l’échelle de la ville ouvre la voie à la ville intelligente qui sera alimentée par un réseau Wi-Fi universellement accessible. Le but est de concilier l’espace urbain et les nouvelles technologies comme le montrent les récents investissements par Google dans Sidewalk Labs 3.

À New York, Songdo, et des villes du monde entier, c’est une tendance de fond. La connectivité Wi-Fi et la nouvelle technologie intelligente sont partout, changeant la façon dont nous communiquons. Comme l’adoption du Wi-Fi concerne tous les secteurs, des gadgets aux bâtiments, nous ne sommes pas loin d’une transformation totale de l’espace urbain (voir thématique Bâtiment).

Ce type d’initiative commence par l’installation de bornes Wi-Fi au sein des espaces municipaux publics (Bâtiments administratifs, Établissements scientifiques et culturels : Bibliothèques, Centres culturels, etc.), pour ensuite élargir l’accès aux espaces urbains et zones commerciales.

L’étape suivante doit être l’ harmonisation de l’espace Wi-Fi , c’est-à-dire la standardisation du réseau sous une seule bannière :

– un seul logo ;

– mode simple d’accès en ligne ;

– qualité de service uniforme ; Application mobile de localisation des points chauds.

Exemple : Kansas City et la « Federal Smart City Contest »

En mai 2016, Kansas City, un endroit longtemps connu pour le jazz et le barbecue, devient une des villes les plus futuristes en Amérique. La ville a lancé le projet d’installer gratuitement une connexion Wi-Fi publique couvrant 50 blocs de son centre-ville sur 125 lampadaires « intelligents » qui s’atténuent automatiquement quand personne ne s’y trouve (voir thématique Énergie et réseaux urbains). Avec plusieurs grandes villes américaines comme San Francisco, Portland, Austin etc., Kansas City est dans la course « Federal Smart City Contest » récompensant la ville la plus intelligente des États-Unis. L’objectif, selon Bob Bennett, directeur de l’innovation de Kansas City, est « de rendre l’infrastructure physique de la ville plus sensible à ses citoyens. À travers de nouveaux projets intelligents comme l’accès gratuit au Wi-Fi partout et par tous, notre ville répond aux attentes de nos citoyens au 21e siècle. »

II – Repenser l’aménagement du territoire

Accélérer le déploiement de la fibre optique jusqu’au domicile ( FTTH ) par le secteur privé, en améliorant les connexions entre la Ville et les entreprises de télécommunications, est l’objectif d’un réseau multiservice de haute vitesse. Une collaboration entre le secteur public et le secteur privé est essentielle pour rendre la ville plus moderne, plus durable et plus efficace, au service du citoyen.

La connectivité est nécessaire et omniprésente, ce qui fait que son accessibilité et sa qualité doivent être à la hauteur. Le Wi-Fi est le moyen par défaut pour la connectivité aujourd’hui. Il transporte environ la moitié de tout...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5966 du 09/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X