Régions

AUVERGNE Le lycée du bâtiment ouvrira en 2009

Mots clés : Apprentissage - Education - Haute Qualité Environnementale - HQE

L’établissement sera construit à Riom

Le conseil régional d’Auvergne lancera en mai prochain un appel public à candidatures en vue du concours d’architectes pour la conception du futur « lycée du bâtiment et des réseaux » qui ouvrira ses portes à la rentrée scolaire 2009.

En novembre 2002, au vu d’une étude de faisabilité, l’assemblée régionale avait décidé de regrouper le lycée Gilbert-Romme de Riom et le lycée professionnel de Volvic, qui auraient dû être rénovés, dans un nouvel établissement dédié aux métiers de la construction. Ce lycée de plus de 1 200 élèves (contre 780 dans les deux lycées existants) sera construit à Riom (Puy-de-Dôme) sur un terrain acquis par la ville et aura une zone de recrutement régionale et interrégionale.

Dès le début 2003, les représentants des structures professionnelles du bâtiment et des travaux publics ont été associés à la région et au rectorat pour mener une réflexion sur la structure pédagogique de ce futur lycée qui devra coller au mieux aux besoins des entreprises. Il offrira des formations allant du CAP au BTS avec une filière gros oeuvre, des filières de second oeuvre et une filière « réseaux » (électriques, électroniques, eau, chauffage).

Ce pôle de formation fonctionnera aux côtés des quatre centres de formation d’apprentis d’Auvergne et en liaison avec eux.

Une reconnaissance du BTP dans la région

Avant la phase du concours d’architecture, le conseil régional a confié une étude de programmation au cabinet Couzane qui doit définir les objectifs architecturaux, fonctionnels, techniques et économiques de ce futur établissement dont le coût est estimé à 40 millions d’euros et qui fera l’objet d’une démarche « haute qualité environnementale » (HQE). A chaque étape de cette étude, le conseil régional réunit un groupe technique consultatif dans lequel siègent les représentants de la profession.

« La construction de ce lycée est une reconnaissance de ce que représente notre secteur dans l’économie auvergnate. Le fait que la branche professionnelle soit associée à ce projet depuis le début nous a séduits. Nous avons pu exprimer nos souhaits sur les sections à créer. Il est de notre responsabilité de valoriser la profession pour qu’il fonctionne », apprécie Loïc Bouffard, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) Auvergne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X