Enjeux

« Au 1er octobre, les offres version papier seront irrégulières »

Mots clés : Gouvernement

Entretien avec Laure Bédier, directrice des affaires juridiques des ministères économiques et financiers.

Comment la consultation publique a-t-elle fait évoluer le plan ?

Les principes initiaux du Plan de transformation numérique de la commande publique (PTNCP) ont été enrichis à la suite des retours de terrain. Nous y avons fait une plus grande place à l’accompagnement au changement.

C’est pourquoi une structure de gouvernance du plan a été créée.

L’onglet « Dématérialisation » sur le site de la DAJ sera enrichi. Cet accompagnement est crucial. La diversité des acheteurs publics – plus de 130 000 – entraîne en effet une difficulté de mise en œuvre, qui ne touche pas nécessairement que les plus petits.

Quel est l’objectif du plan ?

Son objectif est d’accompagner la transformation numérique de la commande publique et de la réussir. Son ambition n’est pas tant de passer au zéro papier que de permettre le traitement structuré de la donnée, c’est-à-dire la récupération des informations déjà saisies par voie électronique.

Le passage au 100 % démat’ est fixé au 1er octobre 2018. Les délais ne sont-ils pas trop courts pour permettre aux plus petits d’être prêts ?

Cette échéance est connue depuis longtemps. Les acteurs seront prêts. Beaucoup d’entre eux ont d’ailleurs anticipé cette échéance.

Quid des acteurs qui ne seraient pas dans les clous à temps ?

...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5959 du 19/01/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X