Régions

Attribuée La future station d’épuration du bassin cannois

> Lyonnaise des Eaux, en concurrence avec Veolia et Saur, a enlevé la DSP d’une durée de vingt ans (en juillet, elle avait déjà obtenu pour dix ans le marché des réseaux en affermage). L’équipement, d’une capacité de 300 000 E/H extensible à 350 000 E/H, représente un investissement de 60 millions d’euros. Il sera le premier de cette taille en France à utiliser la technologie membranaire pour traiter les eaux usées. Lancement des travaux en janvier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X