Actualité

Atmos propose des solutions météo sur mesure

Les portes des Emirats arabes pourraient bien s’ouvrir pour Atmos. A peine un an après sa création, l’entreprise spécialisée dans les systèmes de mesure en météorologie et climatologie est actuellement en discussion avec Abou Dhabï sur « de beaux projets » et, notamment, sur un programme d’un montant de 80 millions de dollars sur cinq ans. « Dans la péninsule arabique, le gros problème c’est l’eau, explique Thierry Besnard, fondateur et gérant de Atmos. Les spécialistes travaillent actuellement sur des fusées antigrêle, qui accroissent les précipitations. Mais il reste à déterminer d’abord s’il y a, ou non, des nuages et, ensuite, quel est leur contenu en eau. » Ce que Atmos sait faire : l’entreprise a déjà vendu son « traqueur de nuages » à l’aéroport d’Hongkong.

Quatre points météo classique sur un pont

C’est également vers Hongkong que Atmos se tourne aujourd’hui : la jeune entreprise attend une réponse pour l’équipement météo de deux ponts hongkongais, celui de Shenzhen et le Stonecutters bridge. « Nous avons conclu un partenariat avec la société Ad Vitam, spécialisée dans l’auscultation des ouvrages d’art, explique Thierry Besnard. Nous avons répondu avec elle sur ces ponts, ainsi que sur le pont Rion-Antiron, que nous avons équipé de quatre points météo classique, à savoir le vent, la pression atmosphérique, la température et l’humidité. »

Dès sa création, l’entreprise s’est en effet attaquée aux marchés étrangers – Hongrie, Portugal, Chine – « par nécessité », souligne Thierry Besnard : « La météo est un milieu assez corporatiste, explique-t-il. Si nous en avons une vision strictement nationale, nous risquons de vivoter. Pour l’instant, à l’export, nous nous sommes surtout occupés de réseaux de mesure climatologique et de l’aéroportuaire. »

Le savoir-faire de cette jeune entreprise réside dans sa capacité à optimiser les systèmes de mesure météo, et à traiter les informations qu’ils délivrent. Le créneau porteur, aujourd’hui, c’est la stabilité des véhicules. « Bon nombre de pertes de contrôle de véhicules sont imputables à la vitesse, explique Thierry Besnard. Mais il faut également tenir compte de la combinaison entre l’état de la route et le vent. Nous sommes contactés par le ministère des Transports pour collaborer à un futur programme de sécurité routière. »

Une météo à l’échelle d’une ville

Ponts, autoroutes, aérodromes : les applications BTP des systèmes mis au point par Atmos ne manquent pas. « La première année, reconnaît le jeune dirigeant, nous avons eu une grosse activité militaire, et beaucoup travaillé sur les réseaux de qualité de l’air ou encore sur les installations d’enneigement traditionnel. » Aujourd’hui, c’est essentiellement vers la micrométéorologie, c’est-à-dire la météo à l’échelle d’une ville, que l’entreprise se tourne…

Un beau parcours pour ce jeune patron de 38 ans, dont l’entreprise a vu le jour dans un appartement avant d’être « détectée » par le réseau d’accompagnement « Carrefour Entreprise Sarthe », et de se voir allouer un prêt d’honneur de 20 000 euros.

Profil

Création : avril 2003.

Activité : ingénierie en matière de système de mesure météo.

Implantation : Saint-Saturnin (Sarthe).

Capital : réparti entre les 6 associés : Thierry Besnard (48 %), Fabrice Zanghi (24 %), Didier Gillotay (14 %), Thierry Lecoore (8 %), Jeanine Besnard (3 %), Bruno Delerue (3 %).

Effectif : 7 personnes.

Chiffre d’affaires 2003 : 380 000 euros (avril à décembre) ; prévisionnel 2004 : 800 000 euros.

PHOTO :

Le savoir-faire de cette jeune entreprise, dirigée par Thierry Besnard, réside dans sa capacité à optimiser les systèmes de mesure météo, et à traiter les informations qu’ils délivrent.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X