Régions Saône-et-Loire

Ascenseurs : un programme d’ampleur à l’Opac

Mots clés : Ascenseur

Destiné à maintenir une population de locataires âgés dans son parc de logements, le programme ascenseurs de l’Opac de Saône-et-Loire relève d’une vraie prouesse. D’ici à la fin de 2015, le bailleur social aura installé 120 ascenseurs, en trois tranches. « Chacune correspond à la gestion simultanée d’une quarantaine de chantiers », indique Jérôme Saunier, chef de projet. Sélectionnés avec l’approbation des locataires en raison d’une hausse des charges, les sites sont répartis dans tout le département. L’ampleur de chaque chantier varie entre une seule et une dizaine d’installations. En cours d’achèvement, la première tranche de 38 ascenseurs s’est déroulée simultanément sur treize sites. Pour 42 machines, la seconde a démarré en mars sur un territoire tout aussi dispersé. La simultanéité des chantiers et leur déroulement en site occupé ont imposé le choix d’une entreprise générale. Filiale de Léon Grosse, la Snep, à Chalon-sur-Saône, succède au dijonnais C3B, du groupe Vinci. Pour la dernière tranche, la consultation aura lieu en septembre. D’un montant de 6 à 7 millions de travaux, chaque tranche se déroule sur environ dix mois. La plupart des installations sont à l’extérieur des immeubles, dans des colonnes bâties le long des façades avec un traitement architectural particulier confié à Chambaud Architectes (Mâcon). « Peu d’immeubles présentent une configuration intérieure pour recevoir une cage d’ascenseur aux normes handicapés », constate le chef de projet.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X