Régions

ARRÊT SUR IMAGE Haute-Saône : Champlitte soigne ses jardins

En août, le château de Champlitte, qui abrite le Musée départemental des arts populaires de Haute-Saône, aura retrouvé les jardins à la française de l’époque Renaissance. Le conseil général de la Haute-Saône, maître d’ouvrage, a choisi l’entreprise d’insertion Entr’in 52, de Langres, pour redessiner les quatre grands parterres bordés de buis. Le paysagiste nancéen Marc Lechien et le menuisier chanitois Claude Bolot animent le site avec des vases en fonte posés sur des piédestaux en pierre taillée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X