Architecture et urbanisme

ARCHITECTES Charte pour les contractants généraux

Mots clés : Architecte - Architecture

Réunis en assemblée quasi plénière, le 25 novembre, au centre Infobâtir de Lyon, les membres de la Fédération nationale des architectes contractants généraux (FNACG) envisagent l’avenir avec optimisme. Ainsi que l’a souligné son président Alain Delfau, le mode d’exercice très particulier de l’architecte contractant général – il propose des réalisations à coûts et délais garantis en sus des services traditionnels de l’architecte – est désormais reconnu et apprécié par les pouvoirs publics et les organisations professionnelles d’architectes. Preuve de ce succès, le grand nombre d’aspirants à la contractance générale qui se pressaient à l’assemblée. Il est vrai qu’en ces temps de crise, les quelques centaines d’architectes engagés dans cette voie font figure de gagnants, avec des chiffres d’affaires à la hausse et les embauches en rapport.

Compétences spécifiques

Pour autant, pas question de se reposer sur ses lauriers, avertit Alain Delfau. La contractance générale exige beaucoup des architectes, et requiert des compétences spécifiques telles que sens commercial, goût de l’organisation et rigueur gestionnaire. Les services qu’offre la fédération en matière de formation, d’assistance juridique ou d’assurances sont conçus pour les accompagner et les conforter dans leur démarche.

En retour, la fédération demande désormais à ses membres, de signer une « charte fédérale », qui a été présentée à l’assemblée plénière. Elle les engage à participer activement à la vie de la fédération, et à respecter des devoirs professionnels vis à vis des clients (garanties légales, service après vente, etc), des entreprises sous-traitantes et de leurs confrères architectes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X