Régions Marseille

Archik, une agence tournée vers l’intérieur

Née en 2014 à Marseille, Archik mélange prestations immobilières et architecturales en vendant des biens « à vivre » ou « à rénover ». La demande en matière de rénovation représente environ 40 % de son activité. L’agence réalise en interne les travaux d’aménagement intérieur. Pour les travaux plus lourds de restructuration ou d’extension, elle a recours à des prestataires extérieurs : architectes DPLG, paysagistes…

Chaque bien – 35 en portefeuille à ce jour et 256 depuis les débuts de l’agence – a été soigneusement sélectionné. « Le cahier des charges est strict. Seul un bien sur dix est retenu. Il doit posséder du cachet, offrir des prestations qualitatives et ne pas avoir été dégradé par des restaurations malvenues », assure Amandine Coquerel, créatrice de l’agence, qui privilégie Marseille pour « ses belles réalisations, notamment Art déco ou de l’après-guerre, tout comme le potentiel en matière de lofts industriels ».

La moyenne des transactions s’élève à 600 000 euros, quand la fourchette est comprise entre 150 000 et 5 millions d’euros. Archik vient de se déployer à Toulouse et envisage un essaimage dans d’autres métropoles en 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X