Régions

Aquitaine Le budget de la région offensif sur l’économie

> Cinquième région française pour le BTP, l’Aquitaine souffre parfois d’une moindre mise en valeur de ses savoir-faire économiques. « La région est au deuxième rang de la création nette d’emploi », rappelle son président, Alain Rousset. Aussi, le budget primitif 2008 récemment voté se donne trois axes majeurs de développement : l’apprentissage se taille la part du lion avec 247 millions; les aides au développement économique font un bond de 38 % (à 52 millions d’euros); et le budget consacré aux infrastructures ferroviaires croît de 73 % (à 43 millions), notamment pour accélérer l’arrivée de la LGV.

L’accessibilité de la région et l’aide à l’implantation économique sont deux axes politiques majeurs des régions périphériques, d’où l’importance du budget des TER (143 millions) et de la régénération des lignes ferroviaires existantes (Pau/Oloron, Saint-Jean/Bayonne/Libourne).

Globalement, le budget 2008 est en hausse de 12,7 % et s’établit à 1,905 milliard d’euros en crédits de paiement, dont 408,7 millions d’investissement (mouvements réels) et 924,7 millions de fonctionnement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X