Régions

ANGERS Un prototype de construction bois modulaire pour l’habitat social

Mots clés : Bois - Logement social

Un assemblage de modules, préparés en atelier, prééquipés et superposables… L’opération, baptisée « De haut en bois », concrétise en matière d’habitat social et de petit collectif ce que la filière bois veut mettre en œuvre pour réellement percer sur ce secteur de la construction. « On voulait prouver que c’est possible », affirme Nicolas Visier, délégué d’Atlanbois, qui regroupe cette filière à l’échelle des Pays de la Loire. Les bailleurs sociaux ont pu voir concrètement la réalisation exposée partiellement au salon de la Maison bois, fin octobre à Angers. Depuis, elle a été démontée puis réassemblée complètement près du parc de la Garenne, où Angers Habitat, le maître d’ouvrage, l’avait programmée.

De multiples compositions

Ces modules permettent d’obtenir un T 2, un T 4 et deux T 3 à l’étage. Mais l’architecte, Lionel Vié, a conçu un jeu de modules de telle sorte que d’autres compositions sont possibles, ainsi que des extensions latérales. L’opération sort à 1 950 euros le mètre carré en respectant la RT 2010. « C’est un prototype », fait remarquer André Lefèvre pour l’entreprise mayennaise Cruard Charpente, qui l’a réalisé avec quelques sous-traitants (plombier, plaquiste, etc.) dans son atelier et l’a posé. Selon lui, « le système permet déjà des gains de temps appréciables », notamment avec une phase chantier des plus réduites.

De fait, les modules arrivent deux par deux par semi-remorque. Ils sont posés par grue et assemblés très rapidement. Ils sont équipés des portes, fenêtres, de l’isolation, de l’électricité, des sanitaires, etc. Il reste à faire les joints et raccorder les réseaux…

La mise en place d’une chaîne de montage à l’atelier pourrait faire baisser le prix au mètre carré à 1 350 euros hors taxes, voire moins. C’est le véritable objectif de l’opération : passer à l’industrialisation. Pour cela, Atlanbois met à disposition des opérateurs et bailleurs les données techniques de ­l’opération.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X