Régions

Amiens L’agence Colas Nord-Picardie compte un des plus gros potentiels de l’entreprise routière dans l’Hexagone

Mots clés : Collectivités locales - Entreprise du BTP - Réseau routier

L’inauguration des nouveaux bureaux, le 10 octobre, sur la zone industrielle nord, était pour l’agence Colas d’Amiens l’occasion de présenter son potentiel. Les nouveaux locaux, sur 1 200 m2 (1,5 million d’euros), ont été conçus dans un souci de développement durable par l’architecte amiénois Denis Richard, la société Hubert Callec assurant le gros œuvre. En particulier, l’eau des toitures et des chaussées (revêtues de Végécol) est utilisée dans le process industriel.

Deux cent trente personnes

Colas a regroupé sur ce site, depuis 1970, ses activités et celles des entreprises régionales Saterra et Société des routes modernes, acquises dans les années 1960. C’est également sur ce site qu’a été créée la plate-forme de valorisation de matériaux de déconstruction Valormat en 2001.

L’ensemble fait de cette agence l’une des plus importantes en France (50 millions d’euros de chiffre d’affaires) du leader mondial de la route. Elle regroupe les conducteurs de travaux des grands chantiers du nord de la France et les services Somme et Aisne.

Les premiers (une douzaine sous l’autorité de Bernard Janvier) dirigent les chantiers autoroutiers et ferroviaires de la grande région Nord en faisant appel aux ressources locales. Depuis la création de cette direction Grands travaux en 1990 par Bernard Janvier, celui-ci a facturé 2,36 millions de tonnes d’enrobés utilisés dans la construction de 1 200 kilomètres de chaussée. Mais le chiffre dont il est fier est celui de 2 614 jours (soit plus de sept ans) sans accident de travail (au 10 octobre 2008).

Pascal Trouf dirige, quant à lui, depuis 2005 l’agence Somme Aisne. Elle gère un parc d’une quarantaine de camions et d’une trentaine d’engins. Ses installations produisent annuellement 10 000 t d’émulsions et de liants chauds, 170 000 t d’enrobés, 50 000 t de graves traitées et 100 000 t de matériaux recyclés. Deux cent trente personnes y sont employées. L’inauguration réunissait plusieurs centaines d’invités, essentiellement des élus locaux. Thierry Genestar, directeur général France de Colas, et Martine Bourdon, P-DG de Colas Nord-Picardie, recevaient Christian Manable, président du conseil général de la Somme, et Gilles Demailly, maire d’Amiens et président d’Amiens Métropole, ainsi que Bernard Désérable, président de la CCI gestionnaire de la zone industrielle. Le conseil général de la Somme est, pour les entreprises routières, un client important, en raison du nombre exceptionnel des communes (782, le troisième département sur ce plan) que doit desservir son réseau : 4 300 km plus 200 km de routes nationales récemment décentralisées.

Gilles Demailly, chercheur spécialisé dans la chimie végétale, a souligné pour sa part que Colas est un partenaire potentiel de la recherche en Picardie. Son liant Végécol, composé en totalité de matières végétales, illustre parfaitement l’objectif du pôle de compétitivité agroressources, qui explore les usages non alimentaires des productions agricoles.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X