Technique et chantier

Amiante FNB : un groupement coordonne les informations

Mots clés : Bâtiment et santé - Formation continue

-Les actions de sensibilisation concernent deux domaines : l’amiante friable et l’amiante non friable.

On parle souvent de déflocage, de décontamination, travaux qui ne peuvent être effectués que par des entreprises certifiées, spécialisées.

« En réalité, note Jacques Laporte, président du Groupement national amiante de la Fédération nationale du bâtiment (FNB), on s’aperçoit que rien ne peut se faire sans avoir un enchevêtrement de différentes tâches dans le bâtiment. Les travaux de réparation concernant les plafonds, les revêtements de sol, les murs, les canalisations… devront être exécutés par des entreprises qui auront formé leur personnel, mais qui n’auront pas nécessairement une qualification spéciale. »

C’est pourquoi le Conseil des professions de la FNB a décidé de coordonner l’information en direction de toutes les professions, certaines étant plus exposées que d’autres : c’est le cas, en particulier, des démolisseurs et des couvreurs. Cette action d’information concerne deux domaines totalement différents en termes de risque : l’amiante friable et l’amiante non friable. Dans le domaine du friable, le groupement sensibilise les entreprises aux risques encourus, analyse la réglementation et donne des conseils techniques cas par cas au travers d’un recueil de fiches pratiques réalisé par l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention pour le BTP). Le groupement développe également l’aspect formation en liaison avec le GFC-BTP, organisme habilité à dispenser des formations dans ce domaine.

Formation spécifique

Pour le non friable, une action est développée auprès de Qualibat pour inciter les entreprises à suivre une formation spécifique : « Il faut, souligne Jacques Laporte, que les métiers concernés s’investissent dans la formation et la réglementation auprès de leurs personnels, avant d’exécuter les travaux spécifiques à leurs métiers. On ne peut pas en tant que fédération professionnelle laisser toucher de l’amiante par des gens qui n’auront pas reçu de formation. »

PHOTO :

Tous les corps d’état du bâtiment sont susceptibles d’être confrontés à l’amiante et doivent former leur personnel.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X