Autres

Aménagement intérieur Prévost Industries rachète le groupe Kazed

Mots clés : Analyse de l'architecture - Produits et matériaux - Second oeuvre

Avec cette opération de croissance externe, le groupe des Deux-Sèvres devient le numéro deux français du marché des portes de placards et de leur aménagement.

«Notre premier objectif va être de redonner confiance aux distributeurs de la marque Kazed. » En rachetant l’emblématique marque de portes de placards, Patrick Prévost, président de Prévost Industries, a bien l’intention de lui redonner sa place sur un marché très concentré où elle n’était plus que numéro trois français derrière Sogal et Neves. Pour ce faire, il compte bien mobiliser toute l’expertise de son groupe, qui fédère sept sociétés organisées en deux pôles d’activités : le pôle « second œuvre » qui regroupe les sociétés Edac (enseigne historique du groupe, créée en 1953), Pac Damas, Blocfer et Placards Décoration et le pôle « profils et systèmes », composé des sociétés SPP, S2P et PAI.

Une croissance annuelle de 10 % en moyenne

Depuis 2004, le groupe Prévost, installé tout près de Niort dans les Deux-Sèvres, enregistre une croissance annuelle de 10 % en moyenne et affiche un chiffre d’affaires prévisionnel de 165 millions d’euros pour l’exercice 2008. Revendiquant 30 % du marché français de l’huisserie métallique et le leadership national du secteur du bloc-porte bois technique, il a prouvé la performance de ses méthodes d’intégration, comme en témoignent les résultats de la société Blocfer dont le chiffre d’affaires a quasiment doublé depuis son rachat en 2004.

De son côté, Kazed, inventeur de la porte de placard pliante et créée par les deux familles Krieg et Zivy (d’où KZ), tourne donc aujourd’hui la page dynastique. Comme Velux, Kärcher et Placo, Kazed fait partie de ces marques devenues des noms quasiment génériques, et ce avec les fortunes diverses que cela peut générer commercialement, tant le syndrome « Frigo » peut être dangereux.

Une meilleure couverture géographique

Cette transaction permet à Kazed (35 millions d’euros de chiffre d’affaires) de vivre une nouvelle étape après avoir connu de multiples directions et autant de stratégies durant ces dix dernières années. Adossé à Prévost Industries, Kazed devient le numéro deux incontesté du secteur du placard et de l’aménagement derrière Sogal.

Kazed et sa filiale SEIB représentent un effectif de 250 salariés qui viennent ainsi s’ajouter aux 800 collaborateurs de Prévost Industries. Ce rachat, qui améliore la couverture géographique de Prévost Industries, lui permettra à plus long terme une spécialisation de ses sites de production par familles de produits ou par marques.

Enfin, d’importants investissements seront réalisés sur les trois prochaines années afin de faire de Kazed « la marque préférée des Français ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Patrick Prévost, président de Prévost Industries

« Nous devons regagner de la notoriété sur la marque Kazed »

Comment cette opération de croissance externe s’inscrit-elle dans la politique stratégique du Groupe Prévost ?

Tout d’abord, elle nous permet de construire un nouvel ensemble de fabrication de placards qui détiendra 30 % de parts de marché. En intégrant Kazed au groupe, nous pouvons aller vers une forte diversification des gammes par réseau de distribution, rationaliser nos offres sur un nombre réduit de marques (trois marques de placards à ce jour) ou encore conserver l’existant et renforcer nos positions grâce à l’amélioration de notre niveau de service. Nous avons encore un certain nombre de scénarios d’intégration à valider, que nous allons devoir peser afin de décliner une politique commerciale pertinente dans les semaines à venir.

Avec ce rachat, vous accédez à la place de n° 2 sur le marché du placard. Comptez-vous conquérir la place de n° 1 et quels moyens allez-vous mettre en œuvre pour y parvenir ?

Etre leader sur nos marchés ne représente pas en soi un objectif pour le groupe. Et avant de parler de conquête, nous devons raisonner par étapes. Nous sommes très conscients du travail que nous devons faire afin de redonner confiance aux distributeurs de la marque Kazed. Cette confiance doit être travaillée sur deux plans. Le premier concerne la marque et son avenir. Kazed a été mais n’est plus obligatoirement la marque numéro un dans l’inconscient des Français. Nous allons donc mettre sur pied un plan média ambitieux afin de regagner de la notoriété sur la marque. Sur un deuxième plan, nous devons travailler le service. La qualité produit, les délais, la gestion de la relation client et l’accompagnement commercial sont des axes prioritaires d’amélioration afin de pouvoir fidéliser à nouveau nos clients.

ENCADRE

200 millions d’euros

C’est le chiffre d’affaires cumulé de Prévost Industries et de Kazed. L’activité placard devrait désormais représenter plus de 27 % des ventes globales du groupe.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X