Régions

ALPES-MARITIMES La Côte d’Azur se dote d’une agence d’urbanisme

Mots clés : Aménagement du territoire

La Côte d’Azur possède depuis février une agence d’urbanisme (1) couvrant le département : une évolution pour un territoire qui a souffert d’un manque de vision d’ensemble dans son aménagement. Cet outil va assurer la cohérence entre les grands documents de planification en cours d’élaboration, mais va aussi s’attaquer à la mise sur pied de schémas sectoriels avec, pour objectif, de régler le problème de la localisation des équipements : déplacements et infrastructures, enseignement supérieur et recherche, équipement commercial. Cette agence servira aussi de plate-forme d’information à ses partenaires, qui disposeront des données partagées pour l’élaboration de leur propre politique d’aménagement. « Pour la première fois, toutes les grandes collectivités sont réunies autour de la table pour dégager des consensus et faire bouger les choses en matière d’aménagement », explique Louis Nègre, président élu de l’Adam. Avec 10 personnes et 1 million d’euros, l’Adam devrait rester une structure légère. Elle va bientôt lancer le recrutement d’un directeur, « de haut niveau, spécialiste de l’aménagement du territoire et capable de mettre en oeuvre des dossiers opérationnels. » A noter la présence dans cette agence de la Principauté de Monaco qui en deviendra membre dès parution du décret nécessaire.

(1) L’Adam, agence de déplacements et d’aménagement des Alpes-Maritimes, réunit notamment l’Etat, le conseil général, le conseil régional, les communautés d’agglomérations – sauf pour l’heure celle de Menton – la CCI, la chambre de métiers, les communes de Cannes, Le Cannet et Mandelieu, et l’université.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X