Architecture et urbanisme

Aire du Caylar Maison de pays de l’Hérault

La Maison de pays termine l’aire de service du Caylar, sur l’A75 (Béziers/Clermont-Ferrand), réalisée sur un plan-masse général du même architecte. Sur le plateau du Larzac et à proximité immédiate du bourg, l’aire restitue les teintes et les textures du paysage aride : même végétation rase (buis, coronilles, ici structurés en haies), alignements de chênes, gravier concassé au sol et en toiture, pierre de Sauclières (extraite d’une carrière voisine) pour les murs, murets et dallages. Autre particularité de l’aire, son ancrage dans le site. Deux fines galeries, enserrant la Maison de pays et le restaurant en vis-à-vis, invitent à la promenade : d’un côté vers l’aire de pique-nique discrètement intégrée dans le paysage ; de l’autre vers le village, et au-delà, vers le piton du Roc Castel, d’où le regard embrasse les toitures, soigneusement traitées en « cinquièmes façades » : gravier concassé, bois et béton. Quant à la Maison de pays, son plan carré et ses murs épais en pierre de parement et béton de doublage sont une réponse aux grandes amplitudes thermiques du climat local. La pierre est appareillée à joints secs, en référence aux murs du pays. Le couronnement de bois (du red cedar) est soigneusement calepiné, strié en partie basse, sur 40 cm de haut, et à clins en partie haute. Des persiennes coulissantes, du même bois, protègent les parois vitrées. A l’intérieur, la grande pièce de 400 m2 est éclairée par une trame régulière de lanterneaux. Sa souplesse d’usage – exposition, réunions, ventes de produits régionaux – a induit le choix structurel : une charpente métallique de 16 m de portée, redivisée selon une trame de 3,60 m. Des cloisons mobiles en contre-plaqué d’okoumé déroulé redivisent l’espace. FICHE TECHNIQUEMaîtrise d’ouvrage : conseil général de l’Hérault. Maîtrise d’oeuvre : Atelier d’architecture Emmanuel Nebout ; Jérôme Fuzier et Laurence Javal, architectes chargés du projet ; André Verdier, ingénieur structure ; Benoît Lorca, fluides ; Jean Olivès, économiste. Surface : 500 m2 HON. Coût des travaux : 5,6 MF TTC , y compris VRD. Coût du mur : 1 400 francs HT le m2 dont 350 francs de béton banché et 1 050 francs d’habillage pierre. Principales entreprises : Andrieu, gros oeuvre ; Poujol, menuiseries bois ; Angles, menuiseries métalliques et serrureries ; MIE, étanchéité ; Carrillo, sols ; ETEO, cloisons et électricité ; Rigaud, peinture ; Rovira, plomberie chauffage ventilation ; Gourgouillat, vitrines réfrigérées ; Has, Mazza, VRD. Précision Moniteur 4978 du 23/04/99 p.33 : les aménagements paysagers de l’aire ont été conçus par l’équipe de paysagistes APS (Jean-Louis Knidel, gilles Ottou et Hubert Guichard) PHOTOS : 1. La maison du Pays, sur plan carré, est construite en pierre de Sauclières et bois de red cedar. Elle dessine une place avec le restaurant en vis-à-vis.2. Le béton balayé serti par des dalles en pierre de Sauclières a été choisi avec le gravier concassé pour les aménagements extérieurs.3. Galeries constituées d’une structure galvanisée, de clins de red cedar et de plaques de polycarbonate.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X