Régions

Agglomération de Strasbourg La Camacte rajeunit son esthétique et sa thermique

Mots clés : Collectivités locales - Efficacité énergétique - Energie renouvelable

Avec son siège social dont l’inauguration aura lieu le 28 novembre, l’assureur du BTP Camacte amène la ligne courbe dans l’architecture de l’Espace européen de l’entreprise (E3) de Schiltigheim. Facilement accessible à la structure métallique, l’arrondi des façades a poussé le béton dans ses retranchements : « Nous avons refusé la solution de facilité qui aurait consisté à décomposer la courbe en facettes droites », précise l’architecte Jean-François Denner. Le spécialiste haut-rhinois de la préfabrication BCS a mis au point les moules cintrés des murs. Grâce à un rayon de courbure identique sur la totalité de la façade, la forme architecturale s’est adaptée à une approche industrielle.

Avant de s’inscrire dans le paysage, l’image proposée par le promoteur Sogeprom a franchi deux épreuves de séduction : celle du jury d’architecture constitué par la Société d’équipement de la région de Strasbourg, puis celle de l’acquéreur qui y a trouvé les volumes nécessaires au transfert de ses 180 salariés, le 12 novembre. Mais la Camacte ne s’est pas contentée de cloisonner l’enveloppe dessinée par Jean-François Denner : « Nous avons souhaité mettre ce projet conçu il y a trois ans à l’heure de la très haute performance énergétique », indique son président Gérard Moyse. Alliant la thermique et l’esthétique, Jean-François Denner a dessiné les brise-soleil photovoltaïques qui épousent la courbe de la façade : un travail maîtrisé par le façadier vosgien Laugel Renouard.

Maître d’ouvrage : Sogeprom.

Utilisateur : Camacte.

Architecte : Jean-François Denner.

Bureau d’études : OTE.

Coût des travaux : 11 millions d’euros.

Calendrier du chantier : septembre 2007 à octobre 2008.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Quatre-vingt-deux ans de solidarité

La caisse d’assurance mutuelle du BTP (groupe Camacte) reflète l’esprit de solidarité des patrons du BTP de l’Est, depuis sa naissance suscitée en 1926 par la Corporation des industries du bâtiment d’Alsace et de Lorraine (1). Aucun Strasbourgeois n’ignore l’institution : depuis 42 ans, son siège constitue le noyau de la maison du bâtiment, signal d’entrée de ville et symbole de l’architecture des Trente Glorieuses. Depuis juillet 2007, le leader de l’assurance construction en Alsace, Lorraine et Franche-Comté lie son destin à celui de deux autres mutuelles du BTP : avec la SMA et l’Auxiliaire, la Camacte a créé la Société des groupes d’assurance mutuelle (Sgam). Gérard Moyse, président de la Camacte, préside la Sgam qui pèse 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 223 millions de résultat net, soit 35 % du marché des assurances mutualistes du BTP. « L’effet de groupe nous a permis d’améliorer nos conditions de réassurance », commente Michel Gaertner, directeur de la Camacte.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X