Régions PYRENEES-ATLANTIQUES

Aéroport Pau-Pyrénées : Guintoli « recharge » la piste

Mots clés : Transport aérien

Cet été, l’aéroport Pau-Pyrénées est resté fermé durant deux semaines pour finaliser son grand lifting ! Il aura fallu quelque 25 000 tonnes de béton bitumeux aéronautique pour « recharger » les 2 500 mètres de piste et créer des accotements de 7 m de largeur de part et d’autre, soit une superficie de 20 hectares – sur une épaisseur de 5 à 8 centimètres – recouverte en six jours par la société Guintoli.

Resurfacée tous les dix ans

« En moyenne, une piste doit être resurfacée tous les dix ans, explique Jean-Luc Cohen, directeur de l’aéroport. Celle-ci n’a pas été refaite depuis dix-neuf ans. » Les travaux préparatoires – terrassements, enfouissement des fourreaux (balisage lumineux), pontage des fissures – ont été réalisés en grande partie de nuit, en mai et juin, de manière à limiter la perte d’exploitation. Fin septembre, l’aéroport a ainsi rénové son système d’atterrissage tous temps (Instrument Landing System) et augmenté son offre de stationnement de 300 places, portant la capacité du parking à 1 400 places.
Ces travaux, d’un montant de 6 millions d’euros, sont financés à hauteur de 80 % par le Syndicat mixte pour l’aéroport Pau-Pyrénées (SMAPP), qui souhaite « mettre l’infrastructure aéroportuaire au plus haut niveau technologique en tant qu’outil d’aménagement du territoire », et pour 20 % par la chambre de commerce et d’industrie Pau-Béarn, concessionnaire.
La modernisation devrait se poursuivre dans les mois à venir avec trois autres chantiers d’importance : une nouvelle tour de contrôle, un projet de parking avions, la mise en conformité des installations avec la loi sur l’eau.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X