Management et prévention

Adecco développe le pass’ compétences intérim

Mots clés : Formation continue - Métier de la construction - Monde du Travail

Le groupe intérimaire renforce son dispositif de formation existant en expérimentant en Alsace et en Franche-Comté un nouveau concept baptisé « pass’ compétences intérim ».

Elaboré en partenariat avec l’Afpa, il permet aux bénéficiaires de décrocher un titre professionnel en alternant période de travail et de formation sur une durée élastique. « Les trois quarts de nos intérimaires sont faiblement qualifiés, argumente Marc Poncin, responsable de la formation chez Adecco Est. Or, les dispositifs qualifiants ne sont pas toujours adaptés aux attentes des salariés et des entreprises. Les intérimaires s’intègrent parfois difficilement dans un contrat de qualification, par exemple, car ils peinent à se projeter au-delà d’un an et la succession de missions courtes ne suffit pas toujours à faire reconnaître ses compétences dans le cadre de la validation des acquis d’expérience. »

2 ans pour obtenir l’intégralité du titre

Concrètement, l’Afpa a découpé 14 de ses titres (maçon, installateur plombier chauffagiste, plaquiste, peintre, etc.) en une vingtaine de séquences de formation courte (une semaine) correspondant chaque fois à un savoir faire spécifique.

Le bénéficiaire s’entretient d’abord avec un formateur de l’Afpa qui va l’évaluer, voire lui valider quelques modules du titre en fonction de son expérience professionnelle. « Ensuite, avant d’enchaîner sur une mission, l’intérimaire peut suivre un complément de formation qui répond aux besoins de l’entreprise. C’est une démarche qui suppose d’anticiper les attentes des employeurs et une gestion individualisée des parcours », continue Marc Poncin. Mais deux ans au moins sont nécessaires pour obtenir l’intégralité du titre.

Un processus long qui risque de décourager certains. Financé en partie grâce à des fonds européens, le pass’ compétences bénéficie actuellement à plus de 80 intérimaires et devrait être rapidement étendu à la Lorraine et à la Bourgogne. Sept intérimaires, dont six dans le BTP sont arrivés en bout de course.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X