Régions Puy-de-Dôme

A Riom, les Jardins de la culture sortent de terre

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Electricité - Equipements électriques - Energie renouvelable - Manifestations culturelles - Stationnement - Urbanisme - aménagement urbain

700 M€

Montant des autorisations de programmes prévu par le Grand Lyon dans le cadre de son budget 2018.

10 970

Logements locatifs sociaux loi SRU financés dans le Rhône et la métropole lyonnaise entre 2014 et 2016.

900 MWh

Production annuelle des panneaux photovoltaïques de trois parkings-relais de la métropole grenobloise.

La Ville de Riom (Puy-de-Dôme) et la communauté d’agglomération Riom Limagne et Volcans (maître d’ouvrage) réalisent en lisière du centre-ville, sur la parcelle de l’ancien couvent des Rédemptoristines, le futur espace des arts et de la culture. Cet « enclos culturel » rassemblera autour d’un grand jardin paysager trois bâtiments : une médiathèque couplée à un relais d’assistants maternels (RAM), un cinéma et une école d’art et de musique. Montant total de l’opération : 24,1 millions d’euros TTC.

La médiathèque et le RAM se déploieront dans un bâtiment neuf de 2 085 m2 SP disposant d’un parking souterrain de 82 places. Cette construction aux lignes sobres a été imaginée par l’agence d’architecture François Guibert (Gironde). Démarrés l’été dernier, les travaux devraient s’achever en février 2019 pour un coût total de 11,5 millions d’euros TTC.

Cinéma ouvert sur un jardin. De son côté, Arcadia, le nouveau cinéma de Riom, comptera 550 places pour 1 829 m2 SP. Il sera constitué de trois salles, d’un grand hall d’accueil et d’une salle de réunion de 120 places. Ce sera un des rares cinémas de France à s’ouvrir sur un grand jardin paysager. Son architecture se distinguera par une succession d’arches en plein cintre faisant écho au mur d’enceinte et au couvent en vis-à-vis. « Nous voulions retrouver l’état d’esprit du cloître et nous tourner vers le jardin », indique Jérémy Griffon de Tracks Architectes, agence associée sur ce projet à la SARL K Architectures, toutes deux parisiennes. Le futur exploitant CinéRiom, qui prendra en charge les aménagements intérieurs, partage la maîtrise d’ouvrage avec l’agglomération. Tout juste démarré, le chantier (2,9 millions d’euros TTC) devrait s’achever dans un an.

Quant à l’école d’art plastique et de musique, troisième projet à se greffer aux Jardins de la culture, elle logera dans l’ancien couvent grâce au savoir-faire patrimonial d’ACA Architectes et Associés (Puy-de-Dôme). Le programme de travaux se déploie sur 1 800 m2 utiles. L’ancienne chapelle devrait accueillir une salle d’exposition. La livraison est prévue à l’automne 2019, pour coût estimatif de 8,7 millions d’euros TTC.

Pour créer du lien entre ces trois entités, Spaces Paysage Urbanisme (Puy-de-Dôme) a imaginé un grand jardin central avec bassin et espace scénique. Ce lieu de partage et de convivialité s’étendra sur 5 640 m2 , avec vue sur la plaine de la Limagne. L’aménagement (988 000 euros TTC) sera réalisé fin 2018 ou début 2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X