Actualité

A Marseille, la tour CMA CGM tutoie la Bonne Mère

Plus de quatre ans après le début du chantier, la tour CMA CGM est enfin opérationnelle. Ces dernières semaines, les 2 700 employés sédentaires de la compagnie maritime ont investi, par vagues, les 33 étages de l’immeuble dessiné par Zaha Hadid. Culminant à 147 m au-dessus du port de Marseille, le bâtiment réalisé par un groupement Vinci (1) se caractérise autant par ses lignes épurées que par la complexité de sa structure constituée de 1 172 poteaux de béton, tous différents par leur longueur et leur inclinaison. Si le nouveau siège de la société d’affrètement – dont le coût devrait frôler les 300 millions d’euros – marque désormais l’entrée du quartier Euroméditerranée, il ne constitue toutefois pas le toit de la cité phocéenne. A la demande du maire, Jean-Claude Gaudin, le maître d’ouvrage a accepté que l’édifice ne dépasse pas Notre-Dame-de-la-Garde. Perchée à 154 m, la Bonne Mère continue à dominer la ville.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Le groupement est composé de GTM Génie Civil et Services, Travaux du Midi, Dumez Méditerranée, Petit et Botte Fondations.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X