Réalisation

À l’heure aux rendez-vous

Sous la houlette de ce baroudeur des espaces publics qui a présidé, l’an dernier, le jury occitan des Villes et Villages fleuris, ces derniers récoltent prix et labels. La proclamation officielle du palmarès 2017 confirmera en mars les talents d’Olivier Brière, l’ingénieur hors cadre et hors normes qui a fait ses preuves en réveillant Évian dans un nouveau décor végétal.

L’homme est phénoménal. À la fois par son physique – à vue de nez, 1,95 m pour 120 kg – et par son parcours. Jugez plutôt ! Ado, aux côtés de son père, il passe ses étés entre travaux paysagers et L floriculture, pépinière et serres… Au début des années 1980, il obtient un brevet de technicien paysagiste au lycée d’enseignement agricole de Saint-Cyran, dans l’Indre. Parmi ses professeurs, un certain Gilles Clément lui enseigne dessin et conception. Son brevet obtenu, le jeune jardinier est embauché à l’hôpital psychiatrique de Moisselles (Oise) où il pratique l’ergothérapie. Le soir, il apprend les maths et le droit au Conservatoire national des arts et métiers. Pour son service militaire, il choisit de passer dix-huit mois « loin », dans la marine nationale, et explore la côte est de l’Afrique, de Djibouti aux Comores… De retour dans l’Hexagone, il reprend son poste à l’hôpital avant de se mettre en disponibilité pour préparer un BTS pépinière et entreprise de jardin. En 1988, son diplôme en poche, il devient chargé de développement paysager dans une petite entreprise vendéenne.

« Adepte des circuits courts, je ne vends pas de temps mais de la...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 406 du 09/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X