Régions Centre-Val de Loire

A Chaumont, les fleurs prennent le pouvoir

L’été sera bientôt terminé, mais la 26e édition du Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire est encore visible jusqu’au 5 novembre. Invités cette année à réfléchir autour du pouvoir des fleurs, les concepteurs ont à nouveau rivalisé d’imagination en livrant des créations à la fois poétiques et surprenantes. Tel est le cas de « De l’autre côté du miroir » (photo), une installation jouant sur les contrastes, signée du designer Nicolas Stadler, de l’architecte d’intérieur Alice Stadler et du paysa giste Thierry Giraut, récompensée par le Prix de la création. Un Prix spécial du jury a également été attribué à un jardin baptisé « L’homme qui aimait les fleurs », conçu par des étudiants d’Agrocampus Ouest à Angers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X