Technique et chantier

79% des Français prêts à investir dans les énergies renouvelables

Mots clés : Energie renouvelable - Information - communication - événementiel - Marché de lénergie

Sondage Ipsos Observer/« Le Moniteur »/Interclima elec

Même si l’électricité et le gaz restent les principales sources d’énergie utilisées pour le chauffage, près d’un tiers des Français utilisent des énergies renouvelables pour se chauffer. Un peu plus de la moitié des Français se déclarent bien informés sur ces dernières, et 79 % seraient prêts à investir dans ce type d’énergie s’ils devaient changer leur système de chauffage. Dans ce cas, les choix iraient principalement à l’énergie solaire et à l’énergie par l’air ou le sol (pompe à chaleur).

Par ailleurs, 18 % des personnes interrogées déclarent être bien informées sur l’ouverture du marché de l’énergie et sur les offres alternatives proposées par les nouveaux fournisseurs et 20 % déclarent être bien informés sur l’ouverture du marché seulement.

Depuis l’ouverture du marché il y a sept mois, très peu de français ont changé de fournisseur d’énergie. Seulement 10 % d’entre eux envisagent de changer de fournisseur d’ici à deux ans.

www.lemoniteur-expert.com

Les résultats complets du sondage

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

MÉTHODOLOGIE ET QUALIFICATION DE L’ÉCHANTILLON

Sondage réalisé par Ipsos du 7 au 8 décembre 2007. 835 individus âgés de 25 ans et plus résidant en France métropolitaine ont été interviewés par téléphone. L’échantillon est notamment caractérisé par : 48 % d’hommes et 52 % de femmes; 62 % d’actifs et 38 % d’inactifs; 57 % issus d’une agglomération de moins de 100 000 habitants; 67 % des personnes interrogés vivent en maison et 71 % sont propriétaires de leur logement principal.

ENCADRE

Energies renouvelables : 52 % préfèrent le solaire thermique

Parmi les 79 % de personnes interrogées prêtes à investir dans les énergies renouvelables, 52 % préfèrent l’énergie solaire thermique, 33% l’énergie par l’air ou le sol (par pompe à chaleur), et 10% le bois. La protection de l’environnement (70 %), les économies réalisées (65 %) et les avantages fiscaux figurent en tête des raisons qui ont poussées ces personnes – ou les pousseraient – à investir dans ce sens (raisons citées en premier ou second choix). Suivent : le gain de confort (17 %) et les performances des équipements (14 %)*. 55 % des personnes interrogées estiment être bien informées sur les énergies renouvelables.

ENCADRE

Chauffage : 88 % sont satisfaits de leur source d’énergie

Pour leur chauffage, les Français utilisent en priorité l’électricité (47 %), le gaz (41 %) et le bois (27 %). Suivent : le fuel (20 %), le chauffage urbain (8 %), l’énergie de l’air ou le sol par pompe à chaleur (4 %) et le solaire thermique (2 %)**. Soit 30 % des personnes qui citent des énergies renouvelables (bois, solaire thermique, et l’énergie de l’air ou le sol). Ces personnes vivent plutôt dans des maisons dont elles sont propriétaires, situées dans des agglomérations de moins de 2 000 habitants.

Globalement, 88% des personnes interrogées sont satisfaites de cette situation (dont 38% tout à fait satisfaites).

ENCADRE

Les trois critères de choix du professionnel : le prix, la maintenance et le service après-vente

Si, demain, les personnes interrogées devaient changer leur installation de chauffage, elles feraient leur choix en fonction du prix et du service de maintenance en premier lieu (86 %), et du service après-vente (85 %). La qualification de l’entreprise (79 %) et sa proximité géographique (74 %) figurent également parmi les critères cités. A noter : la capacité à proposer de l’innovation technique n’est placée qu’en 7e position.

ENCADRE

Energie : 88 % n’envisagent pas de changer de fournisseur

Alors que depuis le 1er juillet 2007 les particuliers peuvent choisir leur fournisseur d’énergie et ne plus passer systématiquement par EDF et GDF pour le gaz et l’électricité, 99 % des français interrogés n’ont pas changé, à ce jour, de fournisseur d’énergie. Parmi eux, 88 % n’envisagent pas d’en changer. A noter : 61 % des personnes interrogées sont mal informées sur l’ouverture du marché de l’énergie et les offres alternatives. Pour s’informer, les Français se tournent vers les fournisseurs d’énergie (74 %), les installateurs (54 %), les architectes ou bureaux d’études (40 %)**.

Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X