Actualité

72 km de viaducs pour un métro

Mots clés : Ouvrage d'art - Transport collectif urbain

Dans le sud de l’Inde, la Ville d’Hyderabad, capitale du Telangana, s’apprête à mettre en service un premier tronçon de son nouveau métro aérien, au mois de mars. Trois lignes sont réalisées en même temps, sur 72 km de viaducs en béton précontraint. Ces derniers sont portés par 2 500 piles fondées sur semelles. Leur hauteur peut atteindre 12 m. Les 28 000 voussoirs du tablier sont préfabriqués, acheminés de nuit et mis en place par 10 poutres de lancement différentes. Le projet est chiffré à 2,3 milliards d’euros. Il fait l’objet d’un PPP d’une durée de trente-cinq ans, confié en 2010 à Larsen & Toubro, leader indien du BTP et des concessions. C’est le Français Keolis qui est chargé de l’exploitation et de la maintenance. La mise en service de la totalité de l’infrastructure est programmée pour juillet 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X