Concevoir & installer

54 logements rénovés au facteur 10 !

Descriptif : rénovation de cinq bâtiments de logements sociaux construits en 1978 • Lieu : Dornbirn, en Autriche • Coût : 3,5 M€ • Spécificités : chantier en site occupé, facture énergétique divisé par 10.

Après deux premières réhabilitations à haute performance énergétique qui lui ont permis d’acquérir de l’expérience, le bailleur social autrichien Vogewos termine une troisième opération, située à Dornbirn-Fussenau, dans la vallée du Rhin, en Autriche.

Avant rénovation, les bâtiments consommaient environ 250 kWh/m2.an de gaz pour le chauffage et l’eau chaude. L’objectif de la rénovation des 5 bâtiments construits en 1978, (comprenant 54 logements, pour une surface habitable de 4 500 m2)) est de revenir à seulement 15 kWh/m2.an. Il s’agissait clairement d’atteindre les standards autrichiens des maisons passives, comme pour les logements neufs.

Pour ce faire, un important travail a été réalisé sur l’enveloppe de ces logements, avant de sélectionner avec soin les équipements techniques performants qui devaient être installés avec le concours de l’architecte Elmut Kuess.

Du côté du bâti, c’est une isolation thermique par l’extérieur d’une forte épaisseur qui a été mise en œuvre, tout en améliorant l’isolation du plafond de l’étage supérieur et de la dalle du rez-de-chaussée. Toutes les fenêtres des 5bâtiments ont également été changées.

Enfin, les balcons qui généraient un pont thermique très important ont été intégrés dans le volume d’isolation thermique de la maison moyennant une importante reprise du gros œuvre et une dépense assez lourde.

Après rénovation, les murs se caractérisent par un coefficient de transmission de 0,11/m2.K vers l’extérieur, comme pour le plafond de l’étage. Les fenêtres ont un coefficient de transmission de 0,9 W/m2.K (avec un verre d’une émissivité de 0,6 W/m2.K), alors que la dalle du rez-de-chaussée n’est plus qu’à 0,19 W/m2.K

La grande particularité des travaux est qu’ils ont été réalisés alors que les logements restaient occupés,...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 157 du 01/12/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X