Régions ISERE

47 m de paroi clouée sécurisent la route

Mots clés : Réseau routier

Face au risque d’éboulement du Mont-Sec (3 millions de m3), le conseil général de l’Isère a décidé de dévier la RD 1091, route majeure qui relie Grenoble, les stations de l’Oisans et les Hautes-Alpes. Le nouveau tracé de 1 300 m (avec deux fois deux voies sur 600 m), sur le versant opposé, a nécessité le déplacement de la plate-forme routière – en la relevant sur une hauteur de 30 m pour la mettre hors de portée de la zone d’éboulement -, le confortement des berges de la Romanche et la création d’aménagements hydrauliques.

Une année de préparation

Pour ce nouveau tracé, d’importants travaux de terrassement et de confortement sont mis en œuvre par Guintoli, mandataire du groupement, et par GTS.
Sur 500 m de long et près de 50 m de haut, les équipes de GTS achèvent la réalisation d’une paroi clouée en béton projeté (12 500 m2) et grillage plaqué (5 000 m2) pour conforter la zone. Des drains subhorizontaux sont installés pour drainer l’eau de la paroi. « Ce chantier a nécessité une année de préparation. Les sondages ont montré des contraintes géotechniques qui nous ont conduits à revoir le design de l’ouvrage. Nous avons dû adapter le projet au sol », souligne Pierre Laumain, responsable d’exploitation GTS. Ce sont plus de 250 000 m3 de déblais rocheux à l’explosif qui seront réutilisés en remblais pour créer la nouvelle route. Les zones de remblais seront protégées du risque hydraulique par la mise en place d’enrochements en pied de talus. En deux ans, 300 000 m3 de matériaux auront ainsi été réutilisés. Côté social, plus de 9 000 heures d’insertion de public éloigné de l’emploi ont été effectuées sur ce chantier. Les travaux de terrassement et de confortement seront achevés à l’été 2015. La route sera mise en service en 2016 après l’enfouissement des réseaux sous la nouvelle plate-forme routière et la réalisation des enrobés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche Technique

Maître d’ouvrage et maître d’œuvre : conseil général de l’Isère. Entreprises : Guintoli (mandataire), GTS (paroi clouée), NGE GC (ouvrages d’art), Bianco, Carron et Serfotex (minage). Montant de l’opération : 30 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X