Régions Strasbourg

3B fait une entrée remarquée aux Haras

Ademande particulière, réponse (très) haut de gamme. Le promoteur SAS 3B trouve l’application la plus aboutie de son positionnement à travers les opérations immobilières qui débutent dans les anciens Haras de Strasbourg. D’une part, il assiste l’Institut de recherche contre les cancers de l’appareil digestif (l’Ircad) dans l’extension de 41 chambres de l’hôtel 4 étoiles destiné à héberger les chercheurs et experts associés à l’institut. D’autre part, il réalise en maîtrise d’ouvrage directe le programme « La Cour des Haras » sur l’emplacement de l’ancienne clinique des Diaconesses. Les acheteurs de ces 85 logements en neuf ou en rénovation débourseront en moyenne 5 650 euros TTC par m2 , un niveau record pour Strasbourg. La surface unitaire pourra atteindre 250 m2 . « Nous prônons le retour des grands logements haut de gamme en centre-ville de Strasbourg. Le succès d’autres opérations montre que ce marché existe », souligne Georges Bousleiman, P-DG et fondateur de 3B. Les prestations et le coût de construction (2 090 € HT/m2 ) dépassent eux aussi la moyenne locale. Le grès des Vosges inséré dans le socle fera écho aux anciens remparts, et plus généralement à l’histoire d’un lieu né au XIIIe siècle. Le duo de designers Jouin Manku concevra un spectaculaire hall d’entrée. Dû à l’agence Rey-Lucquet, le programme d’ensemble (Ircad et Cour des Haras) totalise 30,8 M€, dont 17,4 M€ de travaux en lots séparés. KS Construction réalisera le gros œuvre à partir du mois prochain. La livraison est prévue fin 2019.

Des ambitions le long de la LGV Est. SAS 3B a totalisé 36 M€ de chiffre d’affaires l’an dernier. Le promoteur conserve son activité d’origine, l’aménagement, qu’il déploie par exemple pour la reconversion de friches industrielles en milieu urbain, comme l’île aux Jardins achevée l’an dernier à Hoenheim, au nord de Strasbourg. La société indépendante alsacienne entame une expansion le long de la ligne du TGV Est, qui commence par Nancy (Rives de Meurthe) et Reims (ZAC de la gare TGV de Bezannes). Les développements attendus jusqu’aux portes de la capitale entraîneront la création d’une agence en Champagne-Ardenne ou dans l’Est parisien, début 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X