Réalisations GUILLAUME RAMILLIEN

34 LOGEMENTS SOCIAUX FOURCHAMBAULT

Mots clés : Aménagement paysager - Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Maison individuelle

Dans cet écoquartier de 34 logements sociaux, proche de Nevers, la contrainte de la zone refuge sur ce site inondable ponctué de chênes centenaires a mené à la création de quatre typologies, de la maison individuelle au petit intermédiaire en R+2.

Le quartier de la Garenne, à Fourchambault, reprend vie. Dans cette ville de 4 000 habitants au nord-ouest de Nevers, la voie ferrée qui longe la Loire isole depuis toujours ce quartier du centre-ville. La passerelle qui enjambe les rails se prolonge désormais par une nouvelle perspective piétonne desservant 34 logements sociaux réalisés par Guillaume Ramillien. C’est en 2012 que l’architecte gagne le concours lancé par Nièvre Habitat, propriétaire de l’ensemble du lotissement et, plus largement, d’un quart du foncier de Fourchambault. Sa proposition est en adéquation avec les intentions de la maîtrise d’ouvrage, notamment dans la relation du bâti avec le bois de la Garenne. Cette très belle chênaie dont une partie se déploie à l’intérieur du lotissement constitue aujourd’hui une valeur ajoutée pour les logements, malgré les réticences initiales de quelques habitants. L’opération a été réalisée dans le cadre d’une convention Anru prévoyant la démolition d’une barre en R+6 datant des années 1970. Elle s’accompagne de la réorganisation de 2,5 ha d’espace public et de la rétrocession des voiries à la ville.

La poésie du quotidien

Outre la fracture générée par la voie ferrée, le caractère insulaire du site est dû à sa situation en zone inondable par remontée de nappe phréatique....

Vous lisez un article de la revue AMC n° 267 du 15/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X