Dossiers Gestion et professions

3.Pour une adaptation du patrimoine social aux personnes handicapées

Mots clés : Accessibilité - Conservation du patrimoine - Gestion et professions - Métier de l'immobilier

Les progrès de la médecine et l’allongement de l’espérance de vie d’une part, le développement des politiques en faveur du maintien à domicile d’autre part ont pour conséquence une demande croissante de logements accessibles.

Si cette demande trouve une partie de sa réponse dans la livraison de logements neufs, c’est dans l’aménagement du patrimoine existant que se trouvent les capacités de production les plus importantes.

bailleurs sociaux en première ligne

Dans ce contexte, les bailleurs sociaux ont une responsabilité essentielle : produire progressivement à partir de leur parc immobilier une offre de logements accessibles:

– techniquement (adaptée aux différents types de déficiences) ;

– financièrement (adaptée aux différents niveaux de revenus, y compris les plus modestes) ;

– géographiquement (permettre à la personne de choisir le quartier dans lequel elle veut vivre).

S’ils ont permis pendant de nombreuses années de répondre à des besoins ponctuels, les aménagements des logements réalisés par les organismes HLM ne permettent ni de produire un cadre bâti globalement accessible, ni de répondre aux besoins quantitatifs qui se manifestent désormais. Il est nécessaire de substituer à une politique de saupoudrage des travaux sur l’ensemble des quartiers, qui ne répond à aucune cohérence (coup par coup), une politique de travaux ciblée sur des entrées ou des immeubles rigoureusement sélectionnés et pour lesquels il existe un véritable projet d’« accessibilisation » globale, en lien avec l’environnement. Seule cette inversion de méthode de travail assurera la production significative de logements dans l’ancien pour anticiper et de faire face à la demande à venir.

Vers une logique d’objectifs

– De combien de logements avons-nous besoin pour répondre aux besoins liés au vieillissement de la population ou aux handicaps spécifiques ?

– Sur quels quartiers, dans quels immeubles et dans quelles entrées devons-nous prioritairement localiser cette offre ?

– Quels sont les travaux à réaliser ?

– Sur combien d’années ?

Cette démarche méthodologique, très proche de celle des PSP que...

Vous lisez un article de la revue Operations Immobilieres n° 1 du 15/01/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X