Technique et chantier

1% LOGEMENT Déshérités : feu vert à la convention

Le nouveau secrétaire d’Etat au Logement, Louis Besson, a donné son feu vert à la réforme de l’action de l’Union d’économie sociale pour le logement (UESL) en faveur des déshérites. L’économie générale du projet initial (« Le Moniteur » du 23 mai, p. 18) n’a pas été modifiée mais quelques aménagements ont été apportés à sa phase de transition. Cette réforme, rappelle-t-on, avait fait l’objet d’un projet de convention entre l’UESL et l’Etat, qui était en cours de signature juste avant les élections. Au cours de la campagne, le précédent ministre du Logement en avait dévoilé certaines dispositions dont les modalités d’applications n’étaient pas totalement arrêtées.

Conclue pour cinq ans, la convention se substitue aux actuelles obligations 1/9e et 9 %. Elle comporte deux volets : une participation à un plan quinquennal pour les foyers de travailleurs migrants, à hauteur de 360 millions ; des aides prioritaires (pour 1,4 milliard en 1997) pour les salariés ou les personnes recherchant un emploi rencontrant des difficultés d’accès au logement, notamment les jeunes. Ces aides peuvent, en particulier, prendre la forme d’un dépôt de garantie ou d’une caution pour les jeunes entrant dans le logement locatif ou de prêts relais en cas d’acquisition d’une nouvelle résidence pour cause de perte d’emploi ou de mobilité professionnelle.

Vous êtes intéressé par le thème Droit de la construction ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X