En direct

Zones aéroportuaires : atteindre un affaiblissement de 35 à 40 dB(A)

BERNARD REINTEAU, ELISABETH GILLION, REMY MARIO, CLAUDE MANDRAUT, MARIE-ODILE MIZIER |  le 30/10/1998  |  EnvironnementTransportsLogementProduits et matérielsSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Transports
Logement
Produits et matériels
Santé
Technique
Valider

Les propriétaires de logements situés dans les zones proches de certains aéroports peuvent bénéficier d'une aide pour traiter les nuisances produites par le trafic aérien. Plusieurs points peuvent faire l'objet d'interventions.

Soumis à intervalle régulier à des pointes de gêne acoustique de 80 à 90 dB(A), les résidents de logements collectifs ou individuels situés à proximité d'aéroports, dans les espaces concernés par les plans d'exposition au bruit (PEB) et les plans de gêne sonore (PGS), peuvent être aidés par l'Ademe pour isoler leur habitation.

« Le bâti existant présente généralement un isolement au bruit de 20 à 25 dB(A) », décrit Alain Tisseyre, l'un des acousticiens appelé par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) pour définir les solutions envisageables. Le niveau de bruit dans les maisons peut donc atteindre, en mesure instantanée, 50 à 70 dB(A). « L'objectif est d'améliorer le confort en atteignant une isolation de façade de 35 à 40 dB(A). » Pour afficher ce résultat, les acousticiens interviennent sur trois points du bâti : les menuiseries, les entrées d'air et la toiture. Compte tenu du montant de l'aide accordée, il est rare d'isoler les façades. Sauf en présence de parois légères. Dans ce cas, on applique un doublage intérieur à base d'isolants fibreux et de plaques de plâtre. Les menuiseries initiales sont remplacées par des modèles à structure d'aluminium ou de PVC dont l'efficacité acoustique est reconnue. Pour cet usage, les châssis en bois ne donnent pas toujours satisfaction. Le label Acotherm permet de discerner les versions d'une efficacité de 28 à 43 dB(A). A ce titre, c'est le remplissage qui fait l'objet de la recherche la plus précise. Des solutions, comme le double vitrage 4-6-10 mm, permettent d'atteindre un affaiblissement de 40 dB(A). Les autres règles à respecter pour éviter les ponts acoustiques sont les défauts d'étanchéité et d'équerrage du châssis. Si le choix du produit est important, le soin apporté à sa pose est primordial.

Résoudre les problèmes des entrées d'air

Le problème des entrées d'air est complexe. Il peut être résolu par la mise en place de bouches d'entrée à affaiblissement acoustique par matelas de mousse intégré et d'une ventilation mécanique contrôlée adaptée. Mais l'installation d'une VMC peut être trop onéreuse et il n'est pas rare alors qu'on fasse l'impasse sur cet équipement. Pour éviter toute pathologie sur le bâti par concentration de condensation, il est nécessaire que les occupants acceptent de ventiler les pièces par l'ouverture des fenêtres... ce qui va à l'encontre du résultat recherché.

Les travaux sur les toitures des pavillons sont lourds. Ils consistent à poser un doublage important sous les éléments de couverture. Il se compose d'un panneau d'aggloméré posé sur la face extérieure, d'un matelas de fibre isolante - dans ce cas, c'est l'objectif d'isolation thermique qui sera pris en compte, l'efficacité acoustique étant généralement atteinte avec une épaisseur de 50 mm -, un pare-vapeur et une plaque de plâtre en sous-face. Il sera aussi possible de compléter la couverture par la pose de tuiles à fonction acoustique comme celles en cours chez Redland. Au total, ces travaux sont effectués pour un montant moyen de 80 000 F et de 100 000 F pour un pavillon T4.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur