En direct

ZAC Mantes-Université : un pôle universitaire pour première pierre

Margaux Darrieus |  le 31/07/2014  |  YvelinesArchitectureERPBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Yvelines
Architecture
ERP
Bâtiment
Valider

Première livraison dans le futur campus de la ZAC Mantes-Université (Yvelines), le Pôle technologique du Mantois conçu par les architectes Marie-Hélène Badia et Didier Berger offre aux étudiants et chercheurs un lieu d’étude performant et confortable.

Constituer la première pierre d’un projet d’aménagement n’est pas une chose aisée. Où trouver les accroches urbaines qui feront naître le projet d’architecture? Comment préfigurer l’avenir d’un site sans refermer le champ des possibles? Au fond, comment être (désespérément) libre et savoir se contraindre à la fois? Implanter à la frontière sud de la ZAC Mantes-Université, le Pôle technologique du Mantois conçu par l’agence Badia-Berger est le premier bâtiment à sortir de terre de ce côté du vaste territoire de projet (398 km²). Il annonce l’arrivée de plus de 2 000 logements, d’un pôle commercial de 30 000 m2, de bureaux, d’équipements et d’un campus universitaire de 12 000 m2 qui accueillera à terme 1 500 étudiants. Voisin de la grande halle Sulzer, dont la reconversion structure le projet urbain conçu par Bruno Fortier, le pôle technologique forme la proue de la ZAC sur un boulevard à l’urbanité pour le moment toute relative. Il héberge l'Institut des sciences et techniques des Yvelines (Isty), une école d’ingénieurs accueillant 350 étudiants.

Compacité

Si le contexte est encore aride, le bâtiment, aussi généreux avec les étudiants qu’avec la ville, annonce le renouveau heureux du territoire. Il est constitué de deux volumes superposés: un socle en béton couvrant intégralement l’emprise foncière du projet et une tourette bardée de bois. Une décomposition qui répond aux règles d'alignement dictées par la fiche de lot et permet d’absorber le dénivelé du site tout en dessinant une silhouette compacte, adaptée aux enjeux majeurs du projet: sa vocation de signal induite par sa situation en façade de ZAC et la création d’un environnement de recherche “condensé” pour favoriser les échanges entre étudiants et chercheurs. L’écriture architecturale fragmentée qui en découle - un socle continu, support de volumes hauts compacts - pose les bases du vocabulaire que devront reprendre les autres bâtiments du campus. En effet, l'Institut universitaire de technologie (IUT) de Mantes-en-Yvelines sera hébergé dans une nouvelle construction implantée à l'arrière du pôle technologique abritant l'Isty, le projet universitaire visant à regrouper en un même lieu ces deux institutions et d’autres antennes de recherche de l’Université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines, pour mutualiser les moyens (laboratoires, enseignants) et les aménités (restauration, bibliothèque, logements).

Transparence

Les laboratoires de recherche et les halles de prototypage et de fabrication sont regroupés dans le socle en béton, tandis que les salles d’enseignement et les bureaux de l’administration sont hébergés dans le volume bardé de bois. C’est à l’articulation entre ces deux masses que se concentrent les efforts d’ouverture du pôle sur la ville. Les architectes ont regroupés en façade l’ensemble des programmes pouvant supporter une mise en scène sur l’espace public. Entièrement vitrés, l’accueil, l’amphithéâtre et, au-dessus, la cafétéria se tournent ainsi sur le futur parvis de la halle Sulzer. Cette large fenêtre ouverte sur le cœur du programme allège la silhouette d’ensemble et relie délicatement la masse minérale au volume boisé qui la surplombe.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Région Île-de-France, Conseil général des Yvelines; SEM 92, mandataire

Maîtrise d’œuvre: Badia Berger architectes; Marie-Hélène Badia, Didier Berger, architectes; Stéphane Nikolas, chef de projet; Gautreau associés, économiste; Batiserf ingénierie, BET structure; Sogeti, BET fluides; A. Taravella, acousticien; SLH Île-de-France, BET HQE

Programme: Pôle technologique du Mantois dans la ZAC Mantes-Université à Mantes-la-Ville

Surface: 5 085 m2 Shon

Calendrier: concours, 2008; livraison, octobre 2013

Coût marché: 8,374 M€ HT (valeur 10/2010)

Certification: NF bâtiments tertiaires HQE®

Entreprises: SNRB, gros oeuvre, charpente métallique; Beci, étanchéité, bardage, couverture; Castel & Fromaget, menuiseries extérieures; JPV Bâtiment, menuiseries bois; Sertac, cloisons sèches, faux-plafonds; SISAP Aménagement, carrelage, peinture, revêtements sols; Gougeon SAS, plomberie, sanitaires, chauffage, ventilation; GED AGE Godefroy, électricité; Euro Ascenseurs, ascenseurs; Eurovia Vinci, voirie, espaces verts

Commentaires

ZAC Mantes-Université : un pôle universitaire pour première pierre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur