En direct

Yvelines Sartrouville réaménage son coeur de ville

PHILIPPE DE VISME |  le 04/04/1997  |  Seine-et-MarneFrance HygièneTransportsTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
France
Hygiène
Transports
Transports mécaniques
Immobilier
Aménagement
Valider

La place de la Gare, à Sartrouville, est en permanence encombrée par des véhicules garés dans tous le sens. Pour redonner une certaine attractivité commerciale à ce site, la ville a conçu un projet d'aménagement qui s'articule autour de quatre réalisations : un parking souterrain, une gare routière, un pôle emploi et un centre de formation des apprentis.

La première tranche comprendra la réalisation du parking souterrain, d'une capacité de 500 places (400 actuellement autour de la gare) et de la gare routière. Le parking sera semi-enterré, en osmose avec le futur projet Trans Val-d'Oise dont il longera les voies, le troisième étage étant aérien. La gare routière se déploiera parallèlement à ce nouvel équipement. Construite en site propre, elle permettra de fluidifier la circulation aux abords de la gare SNCF. C'est le projet du groupe Géraud associé à l'Urbaine de travaux et à DLM Architectes qui a été retenu. D'un montant de 46 millions de francs, cette opération est financée par le Syndicat des transports parisiens et par la région à hauteur de 12 millions chacun, le reste étant pris en charge par la société Géraud. Les travaux devraient démarrer cet été pour une durée de dix mois. Dans le même temps, la commune va faire réaliser un ou deux immeubles de petite taille (R + 2) qui formeront le pôle emploi. Tout devra être achevé avant la fin de l'année pour recevoir l'ANPE et l'Assedic, en cours de restructuration dans le département et à la recherche de nouveaux locaux.

La municipalité engagera alors la deuxième phase d'aménagement du centre-ville. En face du pôle emploi, de façon à fermer la place, la mairie est en pourparlers avec le conseil régional pour l'implantation d'un CFA. Ce projet devrait voir le jour en 1998 ou 1999. Il restera alors la bibliothèque située sur un côté de la place actuelle, le long de la départementale. « Mon objectif est de la déplacer et de supprimer le bâtiment pour créer un espace libre, qui pourra être paysager », souligne Pierre Fond, le maire de Sartrouville. Son aménagement fera l'objet d'un concours d'idées.

Ces différents travaux devraient permettre à la commune de retrouver une certaine dynamique avant la fin du siècle.

PHOTO : Sartrouville a conçu un projet d'aménagement qui s'articule autour de quatre réalisations .

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil