En direct

Yvelines L'investissement s'affiche à la hausse en 1997

le 17/01/1997  |  Seine-et-MarneFrance EducationFinances localesYvelines

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
France
Education
Finances locales
Yvelines
Collectivités locales
Etat
Valider

-1,354 milliard sera consacré aux travaux. -Le conseil général accroît son effort en faveur des collèges.

Le projet de budget 1997 du département des Yvelines, d'un montant de 4,234 milliards de francs, s'inscrit en légère hausse par rapport à 1996 ( + 3,9 %). Il se caractérise par une stricte limitation des dépenses de fonctionnement (2,5 milliards, + 2,6 %) et par la priorité donnée à l'investissement. « L'effort d'équipement de notre département atteindra en 1997 un niveau jamais atteint », déclare Jean-Louis Berthet, président de la commission des finances du conseil général. Les dépenses d'investissement s'élèvent à 1,376 milliard de francs ( + 6,7 % par rapport à 1996), dont 1,354 milliard consacré aux travaux. Pour la première fois depuis 1991, elles voient leur part augmenter dans les dépenses totales : 32,5 % contre 31,6 %.

Deuxième poste d'intervention du département après l'action sociale, l'enseignement enregistre une très forte progression en 1997 (526 millions, + 41 %). L'enveloppe attribuée aux investissements s'élève à 424 millions ( + 56 %), 340 millions étant affectés aux travaux : 166 millions pour la construction ou reconstruction de sept collèges (1) et 174 millions pour les travaux d'amélioration ou de restructuration. Le conseil général versera également une participation de 17 millions pour la construction d'un IUT à Mantes-la-Jolie.

L'effort sur les routes départementales se maintient avec 370 millions inscrits à la section investissement. Le plan de modernisation et d'équipement mobilise 227,1 millions dont 171 millions pour les travaux et 30 millions pour les acquisitions de terrains. Trois nouvelles opérations seront engagées cette année : sur la RD124 à Moissons-Mousseaux, sur la RD146 à Limay et sur la RD61 à Saint-Côme.

Les subventions d'équipement, notamment aux communes, s'élèvent à 400 millions de francs dont 122 pour la politique contractuelle (36 millions pour les contrats départementaux, 33 pour les contrats eau...

Ce budget se caractérise enfin par la modération de la pression fiscale : décidée en 1994 et appliquée depuis cette date, l'augmentation des taux des impôts locaux demeure limitée à 2 % par an.

(1) Le Pecq, Limay, Noisy-le-Roi, Conflans-Sainte-Honorine, Guyancourt, Meulan, Les Mureaux.

GRAPHIQUE : Un budget primitif de 4 234 millions de francs (répartition des dépenses par secteur)

LEGENDE GRAPHIQUE : Les crédits affectés à l'enseignement progressent de 41%.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur