En direct

Woopa sera-t-il le premier immeuble tertiaire réellement à énergie positive ?
L'immeuble de bureaux Woopa s'éleve sur 7 étages - © © DR

Woopa sera-t-il le premier immeuble tertiaire réellement à énergie positive ?

eric Leysens |  le 29/03/2012  |  woopaTravailEnergieEnergies renouvelablesCôte d'Or

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
woopa
Travail
Energie
Energies renouvelables
Côte d'Or
Rhône
Technique
Valider

Hypothèses réalistes en phase conception, mutualisation de la production d'électricité photovoltaïque et d'eau chaude avec un bâtiment de logements... l'équipe de maîtrise d'œuvre de l'immeuble de bureaux Woopa trace une nouvelle voie vers l'énergie positive.

Le premier bâtiment tertiaire français à produire plus d'énergie que tous ses usages n'en consomment est peut-être sorti de terre.

Bruno Lebuhotel, directeur du bureau d'études Katene vient d'emménager avec ses équipes dans l'immeuble Woopa, implanté à Vaulx-en-Velin en bordure de Lyon. Il connaît bien le bâtiment car, en plus d'être maître d'ouvrage délégué, il a également fait partie de l'équipe de maîtrise d'œuvre. L'ingénieur énergéticien a souhaité concevoir un immeuble à «énergie positive».

Ce bâtiment  n'est pas le premier à viser l'énergie positive, puisque déjà en 2009 la tour Elithis à Dijon s'était fixé le même objectif. Mais l'énergie positive annoncée à la livraison s'est avérée difficile à atteindre en exploitation nottament à cause des consommations du poste bureautique qui se sont  révélées nettement plus importantes que celles estimées en phase conception.

Voir l'article: la tour Elithis est-elle vraiment un «bâtiment à énergie positive» ?

Estimation réaliste du poste bureautique

"Pour être sûr de ne pas se tromper, nous avons été très raisonnables dans les hypothèses" explique Bruno Lebuhotel. Au final, la bureautique, les parkings et les ascenseurs représentent la moitié des consommations estimées du bâtiment (plus de 50 kWhep/m²/an). "Nous n'avons pas fait comme si tout le monde utilisait des portables. Les bureaux d'études occupant  l'immeuble utilisent des logiciels de dessin 3D qui doivent tourner sur des postes fixes, note le directeur de Katene. Et  pour éviter les mauvaises surprises, en cas de renouvellement du parc informatique, ils doivent choisir des gammes respectant des critères de basse consommation établis".


Répartition des consommations estimées
Répartition des consommations estimées - © © Cristine Chaudagne


Chauffage à 19°C

Quand on demande à Bruno Lebuhotel si la température intérieure de 19°C en hiver intégrée dans les simulations thermodynamiques est réaliste, il répond que le système radiatif  de dalle active mis en place – 39 cm de béton dans lesquels un fluide circule et où passent  également les gaines de ventilation – permet d'apporter le confort nécessaire. "Je ne dirais pas ça avec un système de chauffage par ventilo-convection", indique l'ingénieur fluides.


Installation des gaines de la dalle active
Installation des gaines de la dalle active - © © Cristine Chaudagne




Montage juridico-énergétique

Mais pour être à énergie positive, il s'agit également de produire de l'électricité sur le site. Passage obligé de l'exercice : recouvrir le toit de panneaux photovoltaïques. La surface disponible étant insuffisante, l'équipe de maîtrise d'œuvre a eu recours à une innovation juridique. Des panneaux ont été installés sur les toits d'immeubles de logements adjacents dont un volume comprenant les installations photovoltaïques a été racheté par la société civile immobilière chargée du bâtiment de bureaux Woopa. "Les notaires se sont pris la tête", précise Bruno Lebuhotel.


Vue des résidences ajacentes à l'immeuble Woopa
Vue des résidences ajacentes à l'immeuble Woopa - © © DR



Production d'eau chaude délocalisée

L'association entre l'immeuble d'habitation et le bâtiment  tertiaire ne se limite pas au photovoltaïque. La production d'eau chaude sanitaire (ECS) des logements avoisinants se fait dans l'immeuble tertiaire, à partir d'une centrale cogénératrice – engendrant eau chaude et électricité simultanément. Mais l'électricité générée, revendue à EDF, est soustraite des consommations de l'immeuble de bureaux. Là est l'ingéniosité du système mutualisé. "Les habitations ayant un besoin important d'ECS, contrairement aux bureaux, le système de cogénération livre une quantité non négligeable d'électricité", explique le maître d'œuvre de Woopa. Ainsi, cette délocalisation du chauffage de l'eau des logements sert la quête d'énergie positive du bâtiment tertiaire.


Lauréat Prebat suite à l'appel à projets lancé par l'ADEME et la Région Rhône-Alpes, toutes les consommations sont évaluées. D'ici quelques mois, les mesures parleront et diront si l'on peut réellement parler d'immeuble à énergie positive.

C'est cher, l'énergie positive ?

1 550 euros du m² shon contre 1 350 euros/m² pour un bâtiment tertiaire RT 2005 implanté dans la région de Lyon, soit un écart de l'odre de 15%. Mais Bruno Lebuhotel, maître d'œuvre et maître d'ouvrage délégué spécifie que la qualité architecturale explique également l'écart de prix. Selon lui, la réalisation d'un bâtiment très basse consommation n'engendrerait un surcoût que de l'ordre de 7 à 8%. Mais pour que le bâtiment produise plus qu'il ne consomme, il est indispensable de recouvrir chaque m² de sa toiture de photovoltaïque. Les panneaux représentent un coût de 80 euros par m² shon soit 5% du surcoût. Or Bruno Lebuhotel juge que les panneaux de silicium ne présentent plus de retour sur investissement intéressant.  "Nous vendons 12c le kWh à EDF. C'est une misère. Dans notre business plan, nous avions prévu le tarif pré-moratoire de 42c/kWh" explique ce dernier.

Commentaires

Woopa sera-t-il le premier immeuble tertiaire réellement à énergie positive ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur