Wolseley supprime encore 600 emplois
- ©

Wolseley supprime encore 600 emplois

Pouthier Adrien |  le 22/09/2008  |  InternationalIndustrie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Négoce
Industrie
Valider

Le numéro un mondial de la plomberie et du chauffage, très exposé aux Etats-Unis, a annoncé lundi 22 septembre des bénéfices en baisse sur l'année. 600 nouveaux emplois ont été supprimés depuis août, après déjà 7.100 au cours de l'année financière.

Wolseley a indiqué que son chiffre d'affaires avait augmenté de 2% sur l'année achevée le 31 juillet, à 16,549 milliards de livres (20,9 milliards d'euros) et stagné à change constant, mais que son bénéfice d'exploitation avait baissé de 60,1% à 301 millions de livres. Le bénéfice net part du groupe a été divisé par plus de six, à 74 millions de dollars. Le groupe, qui a déjà lancé plusieurs avertissements sur résultats dans l'année, a confirmé qu'il n'y aurait pas de dividende final.
Wolseley, qui a déjà fermé 270 succursales et réduit le nombre de ses employés de 7.100 au cours de l'année, a annoncé que depuis le 1er août, il avait encore supprimé 600 emplois. Les dépenses en capital sont par ailleurs passées de 396 à 317 millions de livres de 2007 à 2008 et devraient passer cette année à 180 millions de livres.
Le groupe annonce qu'il a "des projets supplémentaires de restructuration et de réduction des coûts". Il va en particulier "entreprendre une revue de fond" de ses magasins Stock aux Etats-Unis, dont les effectifs ont déjà été réduits de plus de 40%, pour "réduire leur impact sur les résultats" du groupe.
Wolseley a estimé que "les marchés américains commerciaux et industriels devraient rester stables pour les prochains mois", mais a dit s'attendre à ce "qu'un certain nombre de marchés dans lesquels il opère se détériorent à court terme". Le groupe indique néanmoins n'envisager ni d'avoir des problèmes à respecter ses engagements avec ses banques, ni d'être obligé de lever du capital. Ces options seraient néanmoins envisagées "si les conditions de marchés devaient se détériorer de manière particulièrement dramatique". Le directeur général de Wolseley, Chip Hornsby, a estimé que Wolseley "voyait les bénéfices de son action avec des performances meilleures que celles du marché dans de nombreux domaines". Il a insisté sur le fait que la discipline financière restait la principale préoccupation du groupe.

AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur